Voyage en Grèce (LV)

Les îles Ioniennes

Publié le 06/09/2019

Quoi qu’on en dise, la Grèce est notre mère. Les lieux, les pierres et les monuments sont comme un rappel de notre civilisation. René Puaux (1878-1937) publia un Nouveau guide de la Grèce en 1937 à la Société française d’éditions littéraires et techniques. « L’intérêt de ce livre m’est apparu, un soir d’été, au cours d’une promenade sur l’esplanade du Phalère », disait-il. Il n’avait trouvé dans aucun guide les récits des traditions légendaires du Phalère et son histoire. Il résolut de « rédiger un guide de tout autre ordre, celui du Touriste-Poète », qui ne manque pas d’ironie. Nous poursuivons notre promenade dans les îles Ioniennes et les Cyclades. BGF

DR

« Cérès s’étant mêlée aux travaux champêtres des humains, laissa sur terre sa faucille. L’île de Drépanon en a conservé la forme recourbée. Son nom de Corcyre est celui de l’aînée des filles d’Asopos ravies par les pirates. Héraklès, comme Guillaume II, vint se reposer à Corfou, mais de plus louables travaux. Dans le palais d’Alcinoüs, petit-fils de Neptune et père de Nausicaa eurent lieu les noces de Jason et de Médée. Je ne vous raconterai pas l’Odyssée. Aristote, proscrit, vint à Corfou pour y travailler dans la paix. Inutile de vous parler, à propos de Leucade, de la mort de Sappho ni de broder sur l’Ithaque homérique, puisqu’à Vathy l’auberge est à l’enseigne de l’Odyssée et que les guides sont admirablement précis.

Les îles Strophades, qui sont au sud de Zante, sont rarement visitées, sauf par quelques chasseurs qui viennent y attendre le passage des cailles revenant d’Afrique. Dans le couvent, gardé par quelques moines, qui domine la plus grande des deux îles, se trouve le tombeau de saint Dionysios, patron de Zante. Il ne s’agit pas du contemporain de Marc-Aurèle, du fameux Aéropagite, ni d’un des 17 autres Denis du Martyrologe romain, mais d’un archevêque orthodoxe d’Égine, mort en 1624. On le fête, dans l’orthodoxie, le 17 décembre, vieux style.

C’est aux Strophades qu’abordèrent les Troyens conduits par Énée, cherchant à gagner l’Italie et que la sombre Celeno commandante des harpies, leur annonça qu’ils auraient à manger leurs tables avant d’arriver. Les Troyens affamés, avaient eu l’audace de tuer quelques bœufs du troupeau de ces désagréables personnes ailées, aux ongles crochus et aux mamelles pendantes, que les Argonautes Calaïs et Zethès, fils de Borée, avaient chassées de Thrace où elles persécutaient le roi Phinée, leur beau-frère aveugle, en volant les viandes de sa table et en souillant le reste des mets. Les Strophades ont reçu ce nom parce que Calaïs et Zethès ne poussèrent pas plus loin leur poursuite et rebroussèrent chemin. Les autres horribles créatures s’appelaient Nicothoe, l’invincible ; Ocypodé (ou Ocypétè), l’impétueuse ; Acholoé (ou Aello), l’orageuse. Évitez ces prénoms !

Un mot cependant sur Zante. Son ancien nom de Zakynthos vient non des jacinthes, dont les poètes garnissent d’autorité ses jardins, mais du béotien qui accompagna Hercule en Espagne, fut chargé par lui de ramener à Thèbes les troupeaux de Geryon, mourut en route d’une piqûre de serpent et fut enterré dans cette île. Dans cet archipel adorable, la nature suffira à vous enchanter.

Dans les Cyclades, à Delos, l’île sainte, vous aurez tant à voir, que votre imagination n’aura qu’accessoirement recours aux bons offices de ce petit livre. Sachant que Latone enfanta Apollon près d’un palmier dont on a repéré la place, à proximité du portique de Philippe, vous avez erré dans le vallon de l’Inopos sans eau et vous avez eu peine à reconnaître le lac sacré dans le minuscule marais nourrisseur de roseaux. Latone, vous vous en souvenez, fille du Titan Cœus, ou de Saturne, fut aimée par Jupiter. Junon, furieuse et jalouse à juste titre, la fit poursuivre par le serpent Python. Neptune, ému de compassion, fit sortir Délos de l’Égée pour lui procurer le refuge que la Terre lui refusait. La mise au monde d’Apollon, comme il sied à tout chef-d’œuvre, fut le fruit d’un long travail ».

(À suivre)

À lire également

Référence : LPA 06 Sep. 2019, n° 147r9, p.22

Plan