Société civile : unanimité des associés et nullité de délibération

Publié le 13/01/2022

Les décisions qui excèdent les pouvoirs reconnus aux gérants sont prises selon les dispositions statutaires ou, en l’absence de telles dispositions, à l’unanimité des associés (C. civ., art. 1852). Cette unanimité ne se limite pas à celle des associés présents ou représentés à une assemblée générale, mais vise la totalité des associés de la société. Ainsi, dès lors que les statuts d’une SCI ne prévoyaient aucune disposition particulière pour l’approbation des comptes, qui constitue une décision excédant les pouvoirs reconnus aux gérants, cette approbation devait être décidée à l’unanimité des associés.

Le principe d’unanimité, relevant des dispositions impératives au sens de l’article 1844-10 du Code civil dans sa rédaction applicable, la violation de ce principe ou des règles statutaires qui l’aménagent est sanctionnée par la nullité des délibérations litigieuses adoptées en violation des règles statutaires et de la règle de l’unanimité des associés.

Sources :
Plan
X