Encore et toujours les locations de tourisme

Publié le 08/07/2024

Encore et toujours les locations de tourisme

Le propriétaire d’un local situé à Paris est assigné par la commune devant le président du TJ statuant selon la procédure accélérée au fond, afin de le voir condamner au paiement d’une amende civile pour ne pas avoir déclaré sa mise en location comme meublé de tourisme.

Selon l’article L. 324-1-1 du Code du tourisme, toute personne qui offre à la location un meublé de tourisme, que celui-ci soit classé ou non au sens du code susvisé, doit en avoir préalablement fait la déclaration auprès du maire de la commune où est situé le meublé, sauf si le local constitue sa résidence principale.

Dans les communes où le changement d’usage des locaux destinés à l’habitation est soumis à autorisation préalable au sens des articles L. 631-7 et L. 631-9 du Code de la construction et de l’habitation, une délibération du conseil municipal peut décider de substituer à cette obligation de déclaration une procédure de déclaration préalable soumise à enregistrement de toute location d’un meublé de tourisme, donnant lieu à la délivrance par la commune d’un accusé-réception comprenant un numéro de déclaration et toute personne qui ne se conforme pas à ces obligations est passible d’une amende civile.

Viole ce texte le président du TJ qui, pour rejeter la demande de la ville, après avoir constaté qu’une délibération du conseil avait rendu obligatoire la procédure d’enregistrement de la déclaration de location de courtes durées d’un local meublé en faveur d’une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile, retient que l’article L. 324-1-1, III, du Code du tourisme ne concernait, à cette période, que les locaux destinés à l’habitation comme cela résulte des termes du texte et de la référence aux articles L. 631-7 et L. 631-9 qui concernent le changement d’usage des locaux résidentiels et que ce n’est que par l’adoption de la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 que cet article a été étendu aux locaux commerciaux, alors que l’article L. 324-1-1, III, du Code du tourisme impose une obligation de déclaration préalable soumise à enregistrement de toute location d’un meublé de tourisme, quel que soit son usage au sens de l’article L. 631-7 du Code de la construction et de l’habitation.

Sources :
Rédaction
Plan
X