À Marseille, ouverture de la grotte Cosquer et repas aux Trois Forts

Publié le 11/10/2022

Vue de la terrasse des Trois Forts.

DR

Visite en avant-première de la grotte Cosquer à Marseille et découverte du superbe Sofitel qui domine tout le port et sa table gastronomique les Trois Forts.

Cosquer, un nouveau site culturel à Marseille

À côté du Mucem, la Villa Méditerranée va abriter un site majeur de l’art pariétal, la reconstitution d’une grotte remontant à la période glaciaire qui, en liaison avec le réchauffement climatique et la montée des eaux, risque d’être à long terme un patrimoine universel à jamais englouti.

Pas moins de 30 années d’investigations se sont écoulées depuis la découverte par Henri Cosquer en 1985 dans les calanques marseillaises. Le plongeur découvre et révèle une rareté exceptionnelle avec ce site du Paléolithique supérieur très difficile d’accès et possédant des fresques inouïes de mains, de chevaux, de pingouins, d’aurochs. Entre la diversité des peintures et gravures sur les parois (environ 500), la menace d’effondrement et la possible disparition de la grotte, il fallait agir et sauver ce patrimoine d’intérêt universel. Un sauvetage virtuel est décidé : la grotte sera restituée en 3D.

C’est le groupe Kléber Rossillon qui tient les rênes du projet avec cage de descente scénographiée pour s’immerger à 37 mètres de profondeur, parcours en nacelles électriques expliquant les mystères de la grotte, projection cinématographique et bestiaire grandeur nature des animaux qui ont inspiré les artistes de la grotte…

• Grotte Cosquer, Promenade Robert Laffont, 13002 Marseille

Les Trois Forts du Sofitel sur le Vieux-Port

Du groupe Accor, le Sofitel du Vieux-Port est extraordinairement situé au pied du fort Saint-Nicolas et dominant toute la vue sur le port de Marseille, le Mucem, la basilique Notre-Dame de la Garde jusqu’aux docks au nord et aux rives sauvages et escarpées de la côte bleue. Une situation incroyable qui a hissé cet hôtel au rang d’un 5 étoiles justifié aussi par le design intérieur, le service du personnel et la qualité des espaces de restauration.

Sur la grande terrasse, contemplant un soleil couchant offrant ses rayons orangés sur l’ocre de la pierre du fort Saint-Jean, boire un cocktail signature, le « Dantès » (vieux rhum vieilli dans un fût de Rasteau, liqueur de grenade, jus d’orange, coulis de passion, miel d’agave, décoré de framboises fraîches) est un pur moment de délice. À savourer avant de passer à table dans la grande salle à manger aux baies vitrées, qui elle aussi regarde le classicisme de la Bonne Mère ou le modernisme des moucharabiehs du Mucem. Avec la vue sur les deux forts et le port de Marseille, prendre un repas aux Trois Forts est un moment sublime.

Courte, la carte est agrémentée de croquis du chef, Dominique Frérard, montrant comment il compose une assiette esthétiquement parlant. Pour démarrer en fraîcheur et avec légèreté, un tartare de loup assaisonné de concombres et d’aromates, de pickles de chou-fleur pour apporter du croquant et de poutargue pour sublimer et fumer un peu le plat (28 €). Comme c’était encore la saison, nous avons poursuivi par des Saint-Jacques servies sur une effilochée de poireaux et une viennoise de chorizo et de pignons de pin. L’ensemble constituait un doux mélange iode-terre entre les coquillages, le porc et les pignons (44 €). La carte propose également du foie gras adouci par un condiment à la poire-grenade et d’une belle pièce de bœuf cuite au sautoir avec du lard de Colonnata, pour apporter douceur et gras supplémentaires à la viande (26 et 46 €). On a conclu le repas sur un mille-feuille vanille mangue croquant fruité à souhait. La carte des vins est jolie avec des bouteilles régionales qui peuvent accompagner tout votre repas, les vins de Provence étant de rigueur !

• Sofitel Marseille Vieux-Port, 36 boulevard Charles Livon, 13007 Marseille

Plan
X