Albert Samain et le petit faune

Publié le 29/11/2023

Cette édition de 1918 illustrée par G. Ad. Mossa, reliée par Joly fils, a été adjugée 832 €

Baron Ribeyre

Quel auteur a donné son nom à dix-neuf rues de commune en France ? C’est Albert Samain (1858-1900), poète symboliste ayant connu un succès considérable grâce à son recueil Au jardin de l’infante, publié au Mercure de France en 1893. Un exemplaire de son édition originale, sur Hollande, relié en 1912 par Noulhac en plein maroquin aubergine, orné sur les plats d’un grand fleuron doré aux angles, dans le style Art Nouveau, et portant un ex-libris AML [Anne-Marie Laurent], a été adjugé 350 € à Drouot, le 5 juin 2020 par la maison bruxelloise Damien Voglaire SRL. L’édition augmentée de ce recueil, paru en 1897, consolida son succès. Le volume sera réimprimé à des dizaines de milliers d’exemplaires sans discontinuer, jusque dans les années 1930. Samain devint alors l’un des poètes les plus estimés du moment. Le manuscrit des quinze poèmes ajoutés présentant de très nombreuses corrections et d’importantes variantes avec le texte définitif, écrites sur des feuilles de cahiers d’écoliers ou sur des feuillets libres de petits formats, est passé en vente à Drouot le 8 avril 2011 et a été adjugé 2 500 € par la maison Gros Delettrez.

« La perfection de la forme, alliée à une veine mélancolique et recueillie, caractérise un art d’une extrême sensibilité », notaient les critiques contemporains. Samain, l’un des fondateurs du Mercure de France, mort trop jeune, a laissé de nombreux textes dont quelques-uns sont oubliés, notamment Hyalis, le Petit faune aux yeux bleus, qui parut la première fois en 1909 chez Blaizot et Kieffer, tiré à 100 exemplaires, illustré d’eaux-fortes en couleurs et bois de Picart Le Doux. Un amateur a confié à Edmond Malassis le soin d’illustrer cette édition par 37 aquarelles dans le texte, en en faisant un exemplaire unique. Relié par Chambolle Duru, en maroquin grenat, orné d’un large décor rocaille composé d’un listel de maroquin vert sombre avec filets dorés, de fleurons dorés et pièces de maroquin vert sombre mosaïquées avec treillage doré, dos à nerfs orné de même, doublures de maroquin bleu nuit ornées d’un large décor de dentelle dorée aux petits fers, a été adjugé 5 308 € par Artcurial, le 21 septembre 2021, Stéphane Aubert étant au marteau.

Cette œuvre en prose aux allures de conte a de nouveau été éditée en 1918 par Ferroud et a été illustrée de gravures sur bois en couleurs dans le texte de G. Ad. Mossa. Il a été tiré à 1 020 exemplaires. Un des 25 de tête sur Japon Impérial contenant une aquarelle originale et 3 états des planches, en noir sur Japon ancien, en couleurs avec remarques et dans le texte, a été vendu 832 € à Drouot, le 26 octobre 2023 par la maison Baron Ribeyre & Associés assistée par Emmanuel Lhermitte. Cet exemplaire a été relié par Joly fils, en maroquin bleu canard, orné d’encadrements avec des motifs spéciaux.

Baron Ribeyre & Associés, 3 rue de Provence, 75009 Paris

Plan
X