Seine-Saint-Denis (93)

Après l’éclipse, 10 jeunes talents sortent de l’ombre aux Magasins Généraux

Publié le 24/08/2023

Jusqu’au 22 octobre 2023, Les Magasins Généraux accueillent une grande exposition intitulée Après l’éclipse, rassemblant dix artistes ayant mis en commun leurs œuvres afin de créer un nouvel univers mêlant une multitude de modes d’expressions comme la photographie, la vidéo, la modélisation 3D, l’écriture, la peinture…

Zine Andrieu

Née d’une collaboration artistique, l’exposition Après l’éclipse, réalisée par dix jeunes talents ingénieux est visible à Pantin jusqu’au 22 octobre 2023. Cette nouvelle scène artistique expose diverses questions et combats auxquels font face les générations actuelles. C’est ainsi à travers l’art que ces dix artistes tentent de faire passer leurs convictions, tout en s’inspirant de leurs propres identités, cultures et vécus.

À la charnière entre l’imaginaire et le réel, les œuvres exposées débordent de récits poignants enracinés sur de simples matériaux. Malgré un certain aspect fantastique pour certaines réalisations, la réalité de la vie finit par prendre le dessus, mettant en lumière les chocs culturels liés à l’immigration, vécus par certains au quotidien, mais dont on parle très peu. L’immigration, s’étant beaucoup développé suite aux progrès techniques de ces derniers siècles, a mené certains penseurs et géopoliticiens à parler d’un « choc des civilisation », théorie avancée par Samuel Huntington.

La réalité des quartiers populaires est également exposée fracassant la naïveté de certaines compositions. Nous pénétrons dans un monde où le questionnement est permis, la remise en cause recherchée et le talent utilisé de plein fouet abordant l’amour, la quête identitaire et l’ouverture d’esprit. Après l’éclipse souhaite renverser les tabous sur divers questionnements, doutes, controverses, passions ou hésitations. Tout est admis et se dessine à travers un large panel de mode d’expressions propre à chaque artiste.

Les contrastes et la diversité des œuvres reflètent la réalité du monde, la variété des cultures, des idéaux et des goûts. Les notions « d’hybridité culturelle », et « de transmission intergénérationnelle » sont fortement présentes tenant à interroger la sensation de faire partie d’un « entre deux ».

Ces jeunes artistes se sont également tournés vers un outil très prisé du XXIe siècle, suscitant beaucoup d’avis divergents : l’intelligence artificielle. Quelques réalisations ont été créées par cet outil afin de proposer aux spectateurs une nouvelle lecture de l’histoire coloniale ou migratoire également traitée par les artistes. Enfin, en vue de permettre une vision plus globale de l’exposition, une des membres a créé une fable mettant en récit Après l’éclipse.

Une volonté d’émancipation regorge de vie dans les œuvres, où l’on retrouve le cri silencieux de toute une génération fatiguée d’être marginalisée et non écoutée. L’objectif est alors de diffuser « un art où les solitudes et les stigmates s’éclipsent pour laisser place à une fierté collective. Un art qui surgit de l’ombre de la terre, pour bientôt briller sous les feux d’un nouveau soleil » : Après l’éclipse.

Plan
X