BBM : la nouvelle adresse bistronomique d’Alain Dutournier

Publié le 03/10/2018

Les délicieux chipirons

DR

DR

Si vous êtes « accro » aux bonnes tables et aux étoilés, vous connaissez sûrement Le Carré des Feuillants et Alain Dutournier. Proche de la place Vendôme, ce superbe restaurant conserve ses 2 étoiles depuis de nombreuses années et Alain Dutournier est un chef qui est dans sa cuisine, sans se galvauder dans des émissions télévisées. Un repas chez lui est toujours signe de gentillesse, de générosité et de convivialité ; qualités et valeurs inhérentes à sa personnalité aussi riche que le Sud-Ouest dont il est natif.

Une seconde adresse, Pinxo, dans le Ier arrondissement de Paris avait été un franc succès, hélas interrompu par la volonté du propriétaire de récupérer ses locaux. Alain Dutournier cherchait donc un lieu pour une cuisine plus simple mais non moins teintée de saveurs d’Aquitaine. Comme il habite Saint-Germain-des-Prés, son choix s’est porté sur la très passante rue Mazarine où se succèdent les tables prises d’assaut par la bourgeoisie locale et les nombreux étrangers visitant la capitale.

Quelques pierres apparentes, des murs peints avec un peu d’art contemporain accroché et le tour est joué pour planter le décor d’un lieu simple et sans prétention. Formé dans la brigade Dutournier, le chef Julien a concocté sous la houlette de son mentor une carte aux produits authentiques du Sud-Ouest : la raie, les chipirons, le cassoulet sont à l’honneur et restent à la carte qui évolue, bien sûr, en fonction des saisons.

Pour notre part, nous nous sommes régalés en débutant le repas avec un œuf mollet en terrine de piperade et lamelles de jambon frit (9 €) ; puis un thon rouge juste snacké et ses légumes ensoleillés (20 €). Le parfum aillé des chipirons (19 €) de la table voisine nous chatouillait les narines et les pommes de terre croustillantes accompagnant le pavé de bœuf de sa compagne nous attiraient fortement !

Pour finir sur une touche sucrée, optez immédiatement pour la fine tourtière landaise et sa glace pruneaux-Armagnac (9 €).

Pour accompagner le repas, Alain Dutournier a mis sur la carte quelques bouteilles sélectionnées dans ses caves personnelles, un antre à Marly où certains amateurs viennent aussi chercher de bons flacons. Pour notre part, nous avons accompagné le repas de 2 modestes verres, néanmoins bien choisis : un Chablis, le Château de Maligny 1er cru Montée de Tonnerre 2016 à 45 € la bouteille et 10 € le verre et un Bourgogne (rouge) le Domaine de l’Échelette AOC 2014 à 7 € le verre.

LPA 03 Oct. 2018, n° 139b0, p.15

Référence : LPA 03 Oct. 2018, n° 139b0, p.15

Plan
X