Bo & Mie

Publié le 22/01/2018

Bo & Mie.

DR

Drôle de parcours, toutefois dans l’ère du temps, que celui de François Bandet qui, après avoir fondé la marque de vêtements de sport de combat et de fitness « Venum », se reconvertit dans la boulangerie !

Le challenge, quelques mois après avoir quitté les « bancs et fourneaux » de l’école Ferrandi, est réussi !

Notre jeune boulanger propose d’excellents pains qualitatifs, artisanaux avec une créativité gourmande (petits pains individuels chèvre-olive, lardons-emmental, viennoise chocolat, pain abricots-cranberries ou noisettes-miel-amandes, chaussons aux pommes, etc.).

Côté pâtisserie, il a su aussi s’entourer de pointures, avec des hommes ayant travaillé dix ans au sein de palaces, tels le Meurice, le Peninsula ou le Hyatt Étoile. Les éclairs au caramel beurre salé jouxtent avec élégance et brillance des tiramisus revisités et des tartes au citron très alléchantes.

Mais Bo & Mie est bien plus qu’une boulangerie haut de gamme : c’est un espace snacking à toute heure, avec de généreux croques et des quiches maison comme on les aime.

Luminosité, espace convivial avec 35 places assises et prix abordables (éclairs dans les 3,50 €) : le lieu se prête à une petite faim, du petit-déjeuner au post-goûter.

À quelques minutes de l’Église Saint-Eustache entre Sébastopol – Turbigo et Saint-Denis, Bo & Mie est une excellente halte boulangère.

LPA 22 Jan. 2018, n° 133d1, p.14

Référence : LPA 22 Jan. 2018, n° 133d1, p.14

Plan
X