Des créateurs de bijoux inspirés

Publié le 04/02/2022 - mis à jour le 04/02/2022 à 10H08

Ce collier « Papillon » en or 18K et deux ailettes de lapis-lazuli articulées par Jean Vendôme, est estimé 3/ 4 000 €.

ARP

« Nous, chercheurs d’art parisiens et d’ailleurs, professionnels du marché de l’art issus de maisons de ventes aux enchères, de galeries, ou d’entreprises valorisant les savoir-faire et les métiers d’art, nous avons décidé de fonder Art Research Paris, une entreprise culturelle basée sur la recherche et la promotion de l’art et de la création ». Ainsi se présentent les protagonistes de cette nouvelle maison de ventes, que l’on devra connaître sous l’acronyme « ARP ».

La vente inaugurale de cette nouvelle maison de ventes, intitulée : Joailliers Designers, se déroulera le 10 février prochain dans son espace au 174 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. Parmi les quelque 200 lots proposés avec l’expert Vanessa Soupault, nous avons remarqué les créations de Jean Vendôme (1930-2017). Selon Jean-Norbert Salit, expert en bijoux, ce créateur défend la mise en œuvre de minéraux rares sur des formes abstraites. Un collier « Papillon » en or 18K orné de deux ailettes de lapis-lazuli articulées par Jean Vendôme (1930-2007), est estimé 3 000/ 4 000 €. « Cet artiste né à Lyon en 1930 de parents arméniens, Ohan Tuhdarian va devenir, sous le nom de Jean Vendôme, un grand joaillier, inspiré et novateur, en révolutionnant le bijou classique », explique Vanessa Soupault. Il a métamorphosé les pierres en parures et créé une joaillerie particulière magnifiant les quatre éléments. Également de lui, un collier torque « Éclat croisé », en or 18K et formes en quartz cheveux de Vénus imbriquées pourrait atteindre 4/5 000 €. Citons encore une broche-pendentif en or 18K représentant un oiseau stylisé, les ailes en lazurite brute, la tête en aigue-marine cabochon.

Le catalogue propose des créations du Suisse, Gilles Albert (1930-2019), qui utilisait des matières insolites comme les fossiles, les scarabées, les dents d’animaux, les météorites… Notamment, un pendentif « Papillon de nuit », en or jaune 18K, orné d’écailles de tortue de dents de requin tigre, d’agates roses, d’une pierre de lune et d’une perle baroque de culture en pampille, piqué de diamants de taille brillant, monté sur un collier en cuir. Ce catalogue réunit toutes les familles de créateurs. Et, comme le souligne encore Jean-Norbert Salit, ici « pas de diamants fameux, pas de rubis de Birmanie, ni de saphirs du Cachemire, rien que de la beauté recréée par l’homme » !

Plan
X