Edmonde face à son destin

Publié le 26/03/2020 - mis à jour le 31/03/2020 à 12H03

Stock

Peut-on échapper à son destin ? Telle est la question qui sous-tend le dernier livre de Dominique de Saint Pern, Edmonde, paru aux éditions Stock, et qui revient sur le destin d’une femme hors du commun, Edmonde Charles-Roux.

Née dans une famille de diplomates, cette enfant bien élevée, entre l’Italie et la France, et plus particulièrement dans le fief familial marseillais, va se révéler à la vie et faire preuve d’un courage hors norme dans des conditions extraordinaires. Elle qui se voyait déjà princesse en épousant son bien-aimé fiancé, le Prince Camillo Caetani, va devoir évoluer, changer, se dépasser, et prendre en main son destin.

Habituée aux réceptions mondaines, fréquentant le beau monde interlope de ce début de siècle, son destin était tout tracé, puisqu’elle devait épouser son bel et tendre amoureux, un prince qui ferait d’elle une princesse. Mais la vie et l’histoire en décidèrent autrement…

Sortie de l’adolescence en pleine montée du nazisme et du fascisme, la guerre va bouleverser ses certitudes et l’amener à faire des choix. Tous les membres de sa famille n’auront pas autant sa clairvoyance, et le portrait de sa tendre et magnifique sœur en est un exemple éloquent.

Mais son père, fin stratège, qui sut déjouer les pièges de la collaboration quand il fut nommé au gouvernement de Vichy et qui, par ses connaissances du monde politique et l’éducation qu’il lui a donné, va lui permettre de comprendre peut-être plus vite que d’autres les enjeux de cette guerre. D’abord infirmière sur le front, puis cantatrice à Nice, elle sera finalement un membre actif de la résistance, qui, sous couvert d’une jeune fille de bonne famille, va renseigner les réseaux de résistants qui se mettent en place et finira même par monter au front, devenant soldat de la 5e DB.

C’est ce parcours tout à fait hors du commun que nous invite à suivre Dominique de Saint Pern. Très documenté, avec des pièces d’archives et des photographies personnelles, ce livre est certes romancé mais on suit avec empathie cette jeune fille qui va se révéler à elle-même, mettant en lumière une femme qui nous montre le chemin, celui d’une résistante dans tous les sens du terme, mais surtout d’une femme qui fit de sa vie un roman.

On a hâte de connaître la suite, et nous souhaitons que Dominique de Saint Pern poursuive sa quête et nous raconte la destinée d’une femme que nous aurions tellement avoir pour héros enfant…

À lire également

Référence : LPA 26 Mar. 2020, n° 152q3, p.20

Plan