Le nouveau bonnet de Wenceslas

Publié le 16/01/2023 - mis à jour le 16/01/2023 à 11H03

Cette statue représentant saint Wenceslas (XVe siècle, tilleul, hauteur : 84 cm), a été adjugée 7 100 €

Marie-Saint Germain

Les Wenceslas ne sont guère nombreux en France. Ceux-là savent-ils que leur prénom vient du slave vienetz et slava, et signifie « couronne et gloire » ? Le premier Wenceslas entré dans l’histoire est né en 907. Appartenant à la dynastie des Přemyslides, il devint duc puis roi de Bohême à l’âge de treize ans. Il fit cesser les persécutions des chrétiens engagées par sa mère, alors régente, Drahomíra de Stodor (vers 877/890- vers 934/936), et propagea le christianisme dans son royaume. Cela ne plut pas à tout le monde, notamment à sa famille. Il fut en effet assassiné en 929 alors qu’il était âgé de 23 ans, par son frère Boleslav Ier dit le Cruel (vers 915-967/972).

Roi très pieux, Wenceslas préparait, dit-on, lui-même, le pain eucharistique et servait le vin de ses vignes dans le calice. Mais sa famille ne désarmait pas et cherchait à le perdre. Un dimanche, alors qu’il allait entendre la messe dans l’église du château de Boleslav, son frère, chef du parti païen, l’aborda sur le parvis, dégaina son épée et le blessa maladroitement. Wenceslas tira à son tour son arme et le menaça. Puis, se ravisant, il lui pardonna du fond du cœur son ingratitude et se laissa assassiner devant la foule médusée. Boleslav put être ceint de la couronne, mais, comme l’a souligné le pape Benoît XVI, dans une homélie prononcée le 28 septembre 2009, jour de la fête du saint : « Il est intéressant de noter que […] Boleslas réussit, en tuant [Wenceslas], à s’emparer du trône de Prague, mais la couronne que par la suite ses successeurs se mettaient sur la tête ne portait pas son nom. Elle portait le nom de Wenceslas, en témoignage du trône du roi qui juge les pauvres dans la vérité restera solide pour l’éternité ».

Wenceslas, canonisé entre 976 et 996, fut dès le XIe siècle reconnu comme le patron national de la Bohême, puis de la Tchécoslovaquie et enfin de la Tchéquie. La Slovaquie s’est, de son côté, placée sous la protection de Notre-Dame des Sept Douleurs. On reconnaît Wenceslas à ce qu’il arbore un bouclier armorié. Coiffé le plus souvent du bonnet ducal, sorte de toque au sommet arrondi dédoublé par une arche.

Une statue (ronde-bosse en tilleul, hauteur : 84 cm), provenant de la Carinthie, datée du milieu du XVe siècle, assurant le représenter, a été adjugée 7 100 € à Drouot, le 13 décembre 2022 par la maison Marie-Saint Germain, assistée par Benoît Bertrand. Le personnage se présente debout et très déhanché, coiffé du bonnet ducal, vêtu d’une tunique courte à la ceinture tombante sur les hanches. Ici, le blason a disparu, il devait être vraisemblablement posé le long de la jambe droite. L’emblème de l’université Charles, fixé sur le Collegium Carolinum dans la Vieille Ville à Prague, montre l’empereur du saint empire germanique Charles IV agenouillé devant Wenceslas, roi de Bohême. Ici, le souverain porte le même bonnet et est quelque peu déhanché.

Marie-Saint Germain, 253 rue Saint Honoré, 75001 Paris

Plan
X