Les 50 ans des Folies Gruss

Publié le 21/12/2023

Les Folies Gruss/Olivier Brajon

Ils s’appellent Gaeto, Lezira, Gangster, Isis, Malaga, Ulysse, Zafra…

Ils sont boulonnais, cobs, lusitaniens, frisons…

Mais de qui parlons-nous exactement ?

Des merveilleux chevaux de la grande famille des Gruss, qui fêtent cette année 50 ans de tournée via un spectacle époustouflant, jusqu’au 25 février 2024. Avec son cavalier, quelle que soit son origine, l’équidé est ici roi, et avant toute chose, c’est lui l’artiste du spectacle.

Assister aux démonstrations équestres des Gruss est un pur moment de bonheur, de magie, de technicité sportive, de dressage et surtout d’émotion. Car avec les Gruss, nous avons affaire à une grande famille, du patriarche Alexis Gruss aux plus jeunes enfants. L’œuvre Venecia Florees fait perdurer le patrimoine équestre et préserve des traditions séculaires : acrobatie, voltige, jonglage, non pas à pied mais à cheval.

Et Firmin Gruss, le directeur général de la Compagnie Gruss, de dire : « Notre compagnie est une institution, un conservatoire des arts équestres de la piste au même titre que ce qu’est l’Opéra de Paris à la danse, ou la Comédie Française au théâtre classique. »

Que de chemin parcouru depuis le 1er chapiteau monté en 1974 dans la cour de l’Hôtel Salé, à l’installation depuis plus de 20 ans maintenant au Carrefour des Cascades près de la Porte de la Muette ! Et si ADN Gruss il y a, il y a aussi une constante créativité dans l’art équestre et un réel souci de transmission des enseignements reçus des parents aux futures générations.

Résolument tourné vers l’avenir, le spectacle des 50 ans est plus touchant et exceptionnel que jamais, avec une écurie de 50 chevaux, 25 artistes, des décors et un scénario renversant de luminosité et de beauté.

En regard des prouesses de saltimbanques, les chevaux de Gruss ne marchent pas, ne trottent pas, ne galopent pas : ils piaffent, ils sautent avec le feu, ils se dressent sur leurs jambes arrière en d’élégantes courbettes, ils font du pas espagnol. En deux mots, ils s’amusent en solo ou à plusieurs en d’infernales rondes et surtout, ils dansent comme s’ils étaient sous la coupole de Garnier ! Les Gruss aiment leurs chevaux et ceux-ci leur rendent bien, en travaillant merveilleusement.

Voilà un spectacle qui séduira autant les enfants que les adultes, même si vous n’êtes pas vous-même cavalier ou passionné de chevaux.

Plan
X