Les bergers en médaillon

Publié le 13/06/2022 - mis à jour le 13/06/2022 à 10H50

D’Angelo de Rossi, le médaillon L’Adoration des Bergers est estimé 300/500 000 €.

Camper-Dabernat

« En ce temps-là, les bergers se dirent les uns aux autres : allons jusqu’à Bethleem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur vient de nous faire annoncer. Ils se hâtèrent donc d’y aller ; et ils trouvèrent Marie et Joseph avec l’enfant couché dans une crèche… ». Il est certain qu’Angelo de Rossi avait retenu l’Évangile de Saint-Luc lorsqu’en 1711, il sculpta L’Adoration des Bergers (54 x 50 x 11 cm). Cette pièce en relief, en terre cuite, sera mise en vente le 18 juin 2022 à Corbeille-Essonnes par la maison Camper-Dabernat, avec une estimation de 300/500 000 €. Selon les experts, cette pièce est probablement son morceau de réception à l’Accademia di San Luca à Rome en 1711. Elle est en effet mentionnée dans les archives de l’Académie jusqu’au début du XIXe siècle. « La plupart des œuvres en terre cuite de cette époque-là sont fragmentaires. Celle-ci nous est arrivée dans un état incroyable : toute la sculpture est là », constate Élodie Jeannest de Gyvès, spécialiste en sculpture.

Angelo de Rossi, artiste d’origine gênoise, fait preuve ici d’une parfaite maîtrise de son art. « Il y a une belle opposition entre la sérénité douce de la Vierge, calme, avec son enfant dans les bras, et l’agitation des bergers qui arrivent sur les côtés de la composition, foisonnant de personnages, quinze au total », ajoute de son côté l’autre expert Alexandre Lacroix. Lorsqu’elle fut présentée à l’Académie, les commentaires furent particulièrement élogieux. Carlo Giuseppe Ratti, l’un des trois biographes d’Angelo de Rossi, souligna en 1765 la popularité de l’œuvre en ces termes : « Le relief était si bien pensé et réalisé, exécuté avec un tel brio que […] tous accourent pour voir ce relief-là ». Face à ce succès, le sculpteur Giovanni Battista Maini, considéré comme le plus grand sculpteur de l’époque, en fit un moule destiné aux reproductions pour assurer sa diffusion. Aujourd’hui, cette œuvre est considérée par les historiens comme l’une des plus importantes du baroque tardif. Sans son décès prématuré, Angelo de Rossi aurait très certainement atteint une renommée identique à celle du Bernin ou d’Alessandro Algardi.

Dès l’âge de 21 ans, Angelo de Rossi remportait le Premier prix de première classe de sculpture de l’Académie de Saint-Luc, en présentant le relief de Nabuchodonosor et les trois jeunes hommes dans la fournaise ardente. Trois ans plus tard, il participait au réaménagement de l’autel de saint Ignace dans l’église jésuite du Gesù, avec le relief La guérison d’un possédé. Il participa aussi à l’exécution des Apôtres monumentaux pour Saint-Jean-de-Latran, d’après les dessins de Carlo Maratti.

• Camper-Dabernat, 10 quai de l’Essonne, 91100 Corbeil-Essonnes

Plan
X