Les rares souvenirs d’Anatole France

Publié le 22/11/2023

Cette édition originale de La Rôtisserie de la reine Pédauque d’Anatole France, reliée par Kieffer, a été vendue 260 €

Delon-Hoebanx

La bibliophilie précède parfois l’histoire littéraire et précipite autant dans le purgatoire des auteurs autrefois encensés. Nous allons commémorer en 2024, le centenaire de la mort d’Anatole France, de son vrai nom François Anatole Thibault. Âgé de quatre-vingts ans, il était alors considéré comme l’un des plus grands romanciers et critiques littéraires de son époque. Ses Œuvres Complètes, publiées par Calmann-Lévy, entre 1925 et 1935, comprennent 25 volumes in-4, auxquels il convient d’en ajouter deux de suite. Cette édition définitive en partie originale, est ornée d’un portrait par Chahine et d’illustrations par Herman-Paul, Naudin, Marty, Carlègle, etc. Nous osons donner les montants d’adjudication récents, avec une certaine gêne, car ils se situent entre 5 € et 50 €. Un exemplaire avec suites sur Chine, a toutefois été adjugé 180 € à Drouot, en 2010 par la maison Brissoneau. Il est vraisemblable que ce montant a davantage salué la suite sur Chine. Un autre, un des 60 offert par l’éditeur du grand papier de Hollande, nominatif de Léon Carrias, bibliographe d’Anatole France et initiateur de cette édition, est monté jusqu’à 251 € à Drouot, le 23 novembre 2017 par la maison Pierre Bergé & Associés.

Quel titre d’ouvrage d’Anatole France vient immédiatement à l’esprit ? La rôtisserie de la reine Pédauque ! Il s’agit en effet du plus célèbre de ses romans. Un exemplaire de l’édition originale (Paris, Calmann-Lévy, 1893, 1 vol. in-12), relié par Kieffer en plein maroquin havane, décoré de larges motifs à froid, auteur et titre dorés, tête dorée, non rogné, les couvertures et dos conservés a été vendu 260 € à Drouot, le 23 octobre 2023 par la maison Delon-Hoebanx, assistée par Gaëlle Cambon.

Si la Rôtisserie est considéré comme un classique, L’Île des pingouins serait davantage un ouvrage moderne. On rapporte qu’Anatole France en eut l’idée en prenant connaissance de l’ouvrage de J-B Charcot, Le Français au pôle Sud. Journal de l’expédition antarctique française 1903-1905. L’académicien vit soudain dans cette troupe d’oiseaux incapables de voler, perdue dans ce milieu glacial, une image caricaturale de l’humanité. Ces manchots-là n’étaient-ils pas la souche de l’humanité ? Il composa donc un conte philosophique, voire satirique, qu’il acheva à Quiberon, le 1er septembre 1907. Le livre sera publié sous la couverture jaune de Calmann-Lévy en 1908. Il en a été tiré 125 exemplaires sur papier de Hollande. L’un d’eux, auquel ont été ajoutés trois autres titres d’Anatole France, a été vendu 110 € à Drouot, le 8 juin 2023 par la maison Pescheteau Badin. Une dizaine d’éditions devait suivre dont deux illustrées. La première en 1922, par Georges Villa et la seconde en 1926, par Louis Jou.

« Comme l’a dit un grand écrivain d’Alca, la vie d’un peuple est un tissu de crimes, de misères et de folies, note Anatole France, dans sa préface. Il n’en va pas autrement de la Pingouinie que des autres nations ; pourtant son histoire offre des parties admirables, que j’espère avoir mises sous un bon jour. »

Delon-Hoebanx, 198 Bd Pereire, 75017 Paris

Plan
X