Lointain proche, œuvres de la créolisation

Publié le 03/03/2022

Lointain proche, œuvres de la créolisation

L’exposition « Lointain proche », jusqu’au 26 mars 2022 au Centre Tignous d’art contemporain à Montreuil (93), est une exposition inspirée par la pensée de l’écrivain martiniquais Édouard Glissant – lauréat du prix Renaudot en 1958 pour son roman La Lézarde – qui a su avoir un regard visionnaire sur le dialogue des cultures et des identités, notamment l’antillanité et la créolisation.

Emmanuel Rivière, commissaire de l’exposition, nous illustre la pensée de l’auteur : « Dans le Traité du Tout-Monde, Édouard Glissant décrit un nouvel ordre du monde – nomade, métissé, créolisé – qui pourrait bien éclairer une situation contemporaine de l’art […]. Cette créolisation qui imprègne l’art dépasse en intensité un simple métissage ».

Autour de cette pensée, Emmanuel Rivière et l’artiste Alex Burke ont fédéré d’autres créateurs pour finalement imaginer cette exposition singulière, nomade et flexible, qui trouve à chaque fois un nouvel écho dans les différents lieux qu’elle traverse.

Au Centre Tignous, les artistes du projet initial dévoilent de nouvelles œuvres particulièrement diverses : dessins, photographies, vidéos et sculptures prennent place.

Beaucoup de ces créateurs voient leurs œuvres travaillées par la « créolisation » décrite par Glissant : celle-ci est définie par « le métissage qui produit de l’imprévisible, né du mouvement perpétuel d’échanges linguistiques et culturels, qui accompagnent la mondialité culturelle ».

« La créolisation est la mise en contact de plusieurs cultures ou au moins de plusieurs éléments de cultures distinctes ».

Tous ces artistes témoignent ainsi de cette force des identités…

• Centre Tignous d’Art Contemporain, 116 rue de Paris, 93100 Montreuil.

Plan
X