Mougins, un village d’art où la gourmandise est reine

Publié le 25/05/2018

Vue de Mougins / par l’office de tourisme.

DR

Sur un piton rocheux construit en spirale comme un escargot, Mougins est connu du monde entier pour être exposée vers Grasse et ses collines couvertes de pins et d’oliviers, vers les montagnes enneigées du Mercantour et vers la mer et la baie de Cannes. Voilà donc une situation magique qui a attiré bon nombre de personnalités et d’artistes tombés amoureux des étroites ruelles escarpées.

C’est une atmosphère qu’on vient chercher ici, celle des artistes qui ont une petite galerie au rez-de-chaussée et leur atelier au 1er étage. Prenez donc le temps d’arpenter les venelles, de vous asseoir au bord d’une fontaine, d’admirer les restaurations dues — entre autres mécènes — à des Anglais et à une Belge qui ont à cœur de préserver le patrimoine architectural de la bourgade.

Fruit et don offert au public, la collection de Christian Levett est une inédite merveille de pièces d’art qui mêle antiquité et modernité. Des bustes de marbre d’empereurs romains côtoient un crâne bariolé de peinture de Damien Hirst, des déesses grecques se jouent d’œuvres de Andy Warhol et de Marc Chagall, des dessins de Pablo Picasso et de Salvator Dali s’exposent aux côtés de statuettes et de sarcophages égyptiens.

Place Roger Vergé.

DR

On peut être quelque peu dérouté par ce mélange hétéroclite ; mais la sélection des pièces et leur élégant agencement dans les vitrines sont parfaitement réussis.

De son côté, le petit musée de la photographie d’André Villers fait la part belle aux clichés d’un enfant du pays, Pablo Picasso, qui vécut dans une propriété proche de la chapelle Notre-Dame-de-Vie, de 1961 à 1973.

Des portraits de Picasso vu par Robert Doisneau, Jacques Henri Lartigue, Philip Roth, Michele Catti et André Villers sont exposés sur les cimaises.

Mais Mougins est surtout le rendez-vous des gourmets depuis les années 1930, où l’on venait y déguster la bouillabaisse de Véran. L’arrivée de Roger Vergé, en 1969, a très largement contribué à la renommée du village et y a attiré de nombreux chefs. En 1992, Mougins comptait 7 étoiles.

En hommage au cuisinier du moulin de Mougins, le festival « les Étoiles de Mougins » est, depuis sa création en 2006, une référence du microcosme gastronomique international. Des personnalités telles que Gaston Lenôtre, Serge Gouloumès, Thierry Marx, Paul Bocuse, Michel Guérard et Pierre Troisgros sont venues dans ce village escarpé.

Les 2 et 3 juin prochains devraient accueillir encore quelque 20 000 gourmands en sus des cuisiniers sous la houlette de l’invité d’honneur, le très médiatisé Philippe Etchebest.

Rendez-vous au pied du village et hors des foules estivales, chez le double étoilé Paloma ; ou encore à la terrasse hôtelière réputée du Mas Candille, dont le nouveau chef Xavier Burelle et le pâtissier vont sûrement redonner une ou des étoiles à cet établissement où officiait Serge Gouloumès ; et enfin à l’Amandier, de Denis Fétisson, dans un ancien moulin à huile, pour sa savoureuse cuisine, son menu hommage à Roger Vergé et ses cours de cuisine et La Place de Mougins, son autre établissement au charme cosy.

 

 

LPA 25 Mai. 2018, n° 136j2, p.21

Référence : LPA 25 Mai. 2018, n° 136j2, p.21

Plan
X