Saint Alexandre Nevski et son ordre

Publié le 17/01/2022

Cette plaque, avec son insigne de commanderie de l’ordre de Saint-Alexandre Nevski, a été adjugée 338 000 €.

Millon

On raconte que lors de sa visite en France, Pierre Ier, tsar de Russie, fut reçu à Versailles, en mai 1717. En réalité, l’autocrate et sa suite résidaient à l’hôtel de Lesdiguières, propriété du maréchal de Villeroy. Le Régent, Philippe duc d’Orléans lui fit, le 7 ou le 10 mai, une visite de bienvenue. Le roi de France, à l’époque, était le tout jeune Louis XV, seulement âgé de sept ans. Pierre Ier était un géant et peu au fait des manières protocolaires de la cour. Il saisit, raconte Saint-Simon, l’arrière-petit-fils de Louis XIV, le hissa jusqu’à lui et lui « claqua un bec sur chaque joue ». La scène a été peinte, bien plus tard en 1838, à la demande de Louis-Philippe, par Louise Hersent (1784-1862).

On raconte encore que Pierre Ier remarqua l’ordre de Saint-Louis, au ruban de feu, créé en 1693 par Louis XIV pour récompenser les officiers, sans distinction de naissance, mais professant la religion catholique, et qui se distinguaient « par leurs vertus, leur mérite et les services rendus ». Voulant à son tour récompenser « le mérite, la vertu et les services civils et militaires », Pierre Ier se souvint de Saint-Louis et créa en 1722 l’ordre de Saint-Alexandre Nevski. Le tsar mourut trop tôt le 28 janvier 1725 ; ce fut sa veuve, l’impératrice Catherine Ière (1684-1727) qui organisa la première promotion, le 8 avril 1725. La première plaque fut attribuée au compagnon de Pierre Ier , le prince Mechikov, gouverneur de Saint-Pétersbourg.

Une plaque en forme d’étoile à huit branches serties de diamants, le centre émaillé blanc recouvert du monogramme « SA » de Saint-Alexandre en or serti de roses diamantées, accompagné de l’insigne de commanderie, croix maltaise émaillée de rouge, cantonnée de l’aigle à deux têtes, également sertie de diamants, a été adjugée 338 000 €, à Drouot, le 27 novembre 2021 par la maison Millon. Une autre plaque en argent et vermeille, diamantée, sertie de diamants du Rhin, est parie à 92 250 €, à Dijon, le 4 décembre 2021 par la maison Corto & Associés. Il provenait du général Raoul Le Mouton de Boisdeffre (1839-1919), qui fut notamment signataire de l’accord qui donna naissance à l’alliance franco-russe. Par ailleurs, un diplôme d’attribution de cet ordre, décerné à Konstantin Karlovich Groth (1815-1897) pour ses 50 ans de service fidèle, par le tsar Alexandre III, a été vendu 5 330 €, à Drouot, le 27 novembre 2021 par la maison Millon.

L’ordre de Saint-Alexandre Nevski est considéré comme l’un des plus prestigieux dans l’ancien Empire de Russie. Il est dédié à Alexandre Jaroslaf, archiduc de Novgorod (1220-1263) qui, contre les Suédois, remporta en 1240 une bataille sur les rives de la Newa, d’où son nom Alexandre Nevski. À la fin de sa vie, il entra dans les ordres et fut canonisé en 1547. Pierre Ier fit construire en 1710, à Saint-Pétersbourg, un monastère consacré à ce saint tsar afin d’accueillir ses reliques. Ce qui fut fait le 30 août 1724, dans une petite châsse installée dans la laure (monastère) de la Sainte-Trinité-Alexandre-Nevski.

Plan
X