« Une journée particulière » au Théâtre de l’Atelier

Publié le 19/12/2023

La brève rencontre de Sophia Loren et Marcello Mastroianni dans le film culte d’Ettore Scola, en 1977, a été souvent adaptée et reprise au théâtre. Nouvelle performance cet hiver, qui se tiendra jusqu’au 31 décembre 2023, avec la réunion de deux comédiens célèbres, à la carrière plus confirmée au cinéma qu’au théâtre : Laeticia Casta et Roschdy Zem. Un certain défi pour eux, défi réussi.

Théâtre de l’Atelier

La jeune et belle top-modèle Laeticia Casta est devenue Antonietta, mère de famille de six enfants, mariée à un fasciste grossier qui la trompe ouvertement et la relègue dans les tâches domestiques. Pour les assurer, elle est restée dans son immeuble devenu vide car, en ce 6 mai 1938, les habitants assistent en masse à un grandiose défilé de chemises noires dans les rues de Rome afin de fêter l’alliance du fascisme italien et de l’Allemagne nazie. Elle compense sa solitude en écoutant religieusement les discours et la propagande transmis par la radio et en bavardant avec un perroquet en cage.

La première libération, thème central de la pièce, est celle de l’oiseau qui fugue pour aller s’installer à la fenêtre d’un autre reclus : Gabriele, un journaliste et chroniqueur à la radio. Récemment licencié en raison de son homosexualité, il est seul, désœuvré, séparé de son compagnon, attendant que la police vienne le chercher pour une déportation, songeant à se suicider. Elle sonne à sa porte pour reprendre l’oiseau qui retrouvera sa cage et qui aura permis aux deux solitaires de s’échapper de la leur.

Tout, sauf leur solitude, oppose cette mère de famille modèle, inculte, soumise à un homme vulgaire, jusqu’à partager son admiration pour le Duce et cet intellectuel brillant, cultivé, indépendant. La défiance, l’hostilité, les faux-semblants des débuts vont céder peu à peu pour une ascension vers la liberté pour elle, pour l’acceptation de la vie pour lui.

Chercher à démontrer la modernité des œuvres est une démarche à la mode. Et nombreux sont ceux qui verront dans ce spectacle la dénonciation de maux auxquels notre époque est confrontée : inégalités hommes-femmes, asservissement, violences conjugales, résistance à l’homosexualité, montée du populisme… L’intérêt du spectacle est ailleurs, dans son élégance et sa subtilité. Lilo Baur signe une mise en scène préservée de la recherche d’effets pour se fixer sur l’ambiguïté des situations et la complexité des sentiments, avec une scénographie elle aussi discrète mais efficace. Et surtout les deux vedettes peu familiarisées à de tels rôles leur apportent une spontanéité et un engagement particuliers eux aussi. Laetitia Casta est investie totalement dans un jeu qui oscille entre fragilité et révolte, discrétion et emportements farouches, et Roschdy Zem prête son physique de baroudeur plutôt rugueux à un personnage d’intellectuel délicat plus fait pour la métaphysique que pour le ring, couple étrange d’autant plus attachant.

Infos pratiques

Théâtre de l’Atelier

1, place Charles Dullin

75018 Paris

Tél. : 01 46 06 49 24

https://www.theatre-atelier.com/

Jusqu’au 31 décembre 2023

Du mar. au sam. à 21h
Le dim. à 16h
Double représentation le 31 déc. à 16h et 21h

Plan
X