Méthode des études de droit (5e édition)

Publié le 02/09/2020

La différence entre un bon et un mauvais étudiant n’est pas seulement une question de travail. Elle tient aussi beaucoup à la méthode.

Le bon étudiant domine sa pensée et ses connaissances par la rigueur et la logique. Le mauvais accumule les mots, les phrases et les paragraphes en se laissant guider par la fantaisie et l’approximation. L’intérêt primordial de la méthodologie est d’aider à devenir meilleur.

Un ouvrage sur la méthode, en droit, est susceptible de prendre deux orientations. Il existe une méthodologie du fond et une méthodologie de la forme. La première réfléchit sur ce qu’est le droit pour en déduire comment en faire. La seconde s’attache au discours. Puisque faire du droit c’est toujours discourir, selon quelle logique convient-il d’organiser son propos ?

Ce livre emprunte les deux orientations. Tout en donnant les bases indispensables d’une étude méthodique du droit, il répond aux besoins les plus pressants des étudiants en leur expliquant comment affronter les principaux types d’épreuves qu’ils rencontreront : commentaires, cas pratique, dissertation et note de synthèse.

Dans le même esprit pragmatique, un chapitre est consacré à la dissertation de culture générale.

Ce guide méthodologique s’adresse aussi bien aux étudiants de licence qu’à ceux de master préparant les examens et concours au sein des instituts d’études judiciaires.

François Grua était professeur de droit privé à l’université François Rabelais de Tours. Il a fondé et dirigé jusqu’à son décès, en 2005, l’Institut d’études judiciaires qui porte aujourd’hui son nom.

Nicolas Cayrol est professeur à l’université de Tours.

Référence : LPA 02 Sep. 2020, n° 156g1, p.2

Plan