Accompagner sans s’épuiser

Publié le 03/09/2018

Loin de s’appesantir sur les conditions d’exercice de l’activité professionnelle comme cause d’un « épuisement au travail » et ainsi, d’enfoncer des portes déjà ouvertes, Michelle Arcand et Lorraine Brissette s’inscrivent dans une démarche proactive à travers leur ouvrage, dont le but est de permettre aux travailleurs sociaux d’ « Accompagner sans s’épuiser ».

À défaut de pouvoir agir sur certaines causes matérielles, tout intervenant social peut tenter de comprendre et ainsi d’endiguer, les causes intrinsèques et plus profondes d’un état de fatigue physique et émotionnelle généré par son travail. Les auteurs aident ainsi à comprendre la spécificité du syndrome d’épuisement qui gangrène, aujourd’hui encore plus qu’hier, la profession d’accompagnant. Cette dernière étant particulièrement vorace en investissement d’énergie, il est difficile de parvenir à rétablir une situation de surinvestissement par une simple mise au repos. La relation aux autres est permanente et induit des attentes et besoins spécifiques des intervenants pour éviter l’épuisement psychologique : des retours sociaux ou affectifs gratifiants sont nécessaires pour faire le plein d’énergie ; le tout étant de savoir s’investir « judicieusement » auprès des autres.

L’ouvrage donne également des clés aux acteurs de la profession pour œuvrer activement à l’endiguement de cet épuisement en insistant sur le « pouvoir personnel et la liberté d’action de l’intervenant social » souvent ignoré mais qui leur donne pourtant une certaine marge de manœuvre. Tout un chapitre est également consacré à la question du surmenage et de l’attitude qu’il convient d’adopter pour faire face à celui-ci ; car l’action et le changement sont à portée de tous comme remèdes à cette situation d’épuisement.

Michelle Arcand est psychologue clinicienne et a travaillé pendant de nombreuses années auprès d’une clientèle d’adultes vivants des problèmes de dépendance, de dépression et d’épuisement. Lorraine Brissette détient, quant à elle, une maitrise en service social spécialisée en gérontologie et en recherche. Elle a travaillé pendant un grand nombre d’années dans le réseau des services aux personnes âgées du Québec en tant qu’intervenante, superviseur et gestionnaire de services. Ensemble, elles ont développé la démarche de prévention de l’épuisement à l’intention des proches aidants, et ultérieurement à l’intention des travailleurs sociaux et du personnel de soins.

LPA 03 Sep. 2018, n° 138y4, p.2

Référence : LPA 03 Sep. 2018, n° 138y4, p.2

Plan
X