Ouverture de la concertation du schéma de cohérence territoriale métropolitain (SCoT)

Publié le 14/06/2018

La Métropole du Grand Paris a pour objectif d’élaborer, d’ici 2020, un plan stratégique pour l’aménagement et le développement du territoire, nommé le schéma de cohérence territoriale métropolitain (SCoT). Son président, Patrick Ollier, certifie qu’elle ne le fera pas seule et qu’ils tiendront compte de l’avis de la population. En ce sens, elle lance un large dispositif de concertation afin de mobiliser l’ensemble des acteurs.

DR

Dans quelle métropole voulons-nous vivre ? Quel développement urbain pour demain ? Avec quelles ambitions ? Quelle place pour la nature, la culture, et le sport ? Et quels équipements et services à la population ? Les réponses à ces questions affecteront les prochaines années à venir sur le territoire.

De son côté, la Métropole du Grand Paris (MGP) a pour objectif d’y répondre et de porter la vision stratégique de l’aménagement et du développement du territoire, à travers le schéma de cohérence territoriale (SCoT).

Consciente de l’ambition de ce chantier, la MGP ne pourra le réaliser seule. C’est pourquoi, elle donne la parole aux élus, acteurs locaux et habitants de la métropole durant une large concertation qui débute à partir de ce printemps 2018.

Le SCoT devra constituer le cadre de référence et de cohérence de l’évolution de la zone dense urbaine sur une superficie de 814 km2 regroupant 131 communes et plus de 7,2 millions d’habitants.

Pour Patrick Ollier, président de la MGP : « La colonne vertébrale de la future métropole, c’est le SCoT. Il tiendra compte de l’ensemble des usages quotidiens de chaque commune et devra être achevé d’ici 2020 ». Ce plan vise à contribuer à l’attractivité et au rayonnement métropolitain, améliorer la qualité de vie de tous les habitants et construire une métropole résiliente.

Il sera composé d’un rapport de présentation qui contient le diagnostic de la situation actuelle, du PADD (projet d’aménagement et de développement durable) et du DOO (document d’orientation et d’objectif).

Son élaboration sera effectuée par un comité de pilotage, présidé par Patrick Ollier. Il sera ensuite soumis aux instances métropolitaines, aux commissions Projet métropolitain et aménagement, à l’assemblée des maires et aux présidents des établissements publics territoriaux (EPT).

Pour la MGP, il est important de connaître l’avis et de donner la parole à tous ceux qui font vivre le développement d’un territoire. Élus, acteurs locaux et habitants vont pouvoir s’exprimer, partager leurs attentes et préoccupations, grâce au dispositif de concertation jusqu’à l’arrêt du projet. « Il s’agit d’une œuvre collective et nous avons la volonté d’y associer la population en tenant compte de ces souhaits », affirme Patrick Ollier.

Les outils de concertation du SCoT

Le 15 mai dernier, le bus du SCoT a ainsi été inauguré. Jusqu’en juin 2018, il sillonnera les communes de la Métropole du Grand Paris qui en font la demande afin d’échanger avec les habitants sur les enjeux du plan. « Son but est d’aller à la rencontre de la population, il est temps d’engager le contact avec le citoyen et de lui faire connaître les actions de la MGP », estime Patrick Ollier. Pour l’instant, 25 communes sont programmées pour accueillir le bus qui restera une demi-journée dans chacune d’elles. À l’intérieur du bus, il sera possible pour le visiteur de voir un film pédagogique sur le SCoT ou encore de donner son avis grâce à une boîte à idées ou des bornes numériques qui filment leurs témoignages.

En complément du bus, d’autres outils seront à disposition du grand public. Une plate-forme numérique sur le SCoT a été mise en ligne pour recueillir tous les avis. Elle contient un volet informatif pour présenter les enjeux et objectifs du plan et un volet participatif pour permettre au plus grand nombre de s’exprimer à ce sujet. Des expositions numériques itinérantes seront installées dans les collectivités pour montrer l’action de la MGP. Enfin, cette dernière appelle les élus à se mobiliser en relayant l’information auprès de leurs administrés et en assurant l’organisation de réunions publiques pour chaque étape de l’élaboration du SCoT.

LPA 14 Juin. 2018, n° 136z5, p.4

Référence : LPA 14 Juin. 2018, n° 136z5, p.4

Plan
X