« Industrie 4.0 et Territoires » à Antony

Publié le 29/11/2019 - mis à jour le 02/12/2019 à 14H49

Le pôle Systematic Paris-région et la ville d’Antony ont organisé l’événement « Enjeu Day » sur l’industrie future et son implantation en Île-de-France, le 20 novembre dernier. L’objectif était de rassembler les acteurs de l’innovation et du territoire afin d’échanger sur les pratiques et les opportunités du secteur.   

« Industrie 4.0 et territoires » table ronde

 

L’innovation et l’attractivité sont les enjeux des territoires d’industrie et notamment de l’Île-de-France qui souhaite devenir la première Smart Région d’Europe avec son programme Smart Region Initiative (2018-2021), lancé en 2017. Le pôle Systematic Paris-région est chargé d’accompagner les entreprises dans leur transformation et leur intégration de nouveaux outils numériques. Il s’est associé avec la ville d’Antony pour organiser une journée de réflexion et de partage sur la thématique « Industrie 4.0 et Territoires ». Tout au long de l’événement, des table-rondes ont permis d’échanger sur l’intelligence artificielle, les nouveaux modèles économiques et les perspectives d’avenir.

Innover avec le territoire

Une centaine de participants étaient présents, des professionnels du secteur, privés et publics. L’événement a attiré autant les grands groupes, les PME et les start-ups, que les acteurs institutionnels et les collectivités locales. « Nous sommes très satisfaits du partenariat avec le pôle Systematic. La combinaison des deux thèmes est originale, il y a eu des échanges très intéressants », estime François Goulette, conseiller municipal d’Antony, délégué aux projets de développement économique. L’idée est partie du constat que pour accueillir des entreprises innovantes et en développement, il est important que le territoire s’adapte à la demande.

Industrie 4.0 et territoires atelier

En effet, la région Île-de-France a la capacité de permettre le renouveau industriel mais cela nécessite une coopération entre les collectivités et les industriels. « Maintenant, les entreprises ont besoin d’un réseau et d’infrastructures (transports et numériques) et pas seulement de nouveaux investissements », explique Jean-Pierre Corniou, partenaire de SIA Partners et président d’Enjeu Day. De plus, l’arrivée de l’intelligence artificielle et du numérique est en train de bouleverser tout le secteur industriel, des métiers jusqu’au marché. Pour Jean-Pierre Corniou, « nous avons besoin de nouvelles compétences et donc de formation, c’est ce qui renforcera la compétitivité des entreprises ».

Les opportunités existent

Dans la ville d’Antony, le site Antonypole accueille les start-ups et les petites structures en développement mais aussi des leaders mondiaux dans le domaine de la biotech et hightech comme Starlagene Greer, un laboratoire pharmaceutique de droit britannique. Avec l’arrivée du Grand Paris express (retardée à 2027), la ville a souhaité créer un nouveau quartier, idéal pour les entreprises et l’emploi sur le territoire. « Antony est un lieu possible d’implantation pour les entreprises en croissance et dynamiques », précise François Goulette.

De plus, l’une des missions du pôle Systematic est d’amener les entreprises à une meilleure compréhension des « deeptech », c’est-à-dire des produits ou services qui utilisent les innovations technologiques, l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies de communication. « Nous utilisons des cas d’usage pour montrer les performances des outils disponibles sur le marché », explique Jean-Pierre Corniou. De nombreuses solutions sont donc mises en place afin de favoriser l’innovation et le développement de l’industrie 4.0 en Île-de-France.

 

Les lauréats du challenge POC&GO “Qualité de l’air” :

Ce sont deux entreprises qui ont participé à l’appel à candidature de la ville d’Antony. Elles ont travaillé pendant un an sur leurs concepts, en lien avec la qualité de l’air car il existe une réelle attente de la population sur ce sujet.

  • Aria Technologies, une société installée dans les Hauts-de-Seine qui s’est consacrée à l’étude de l’environnement atmosphérique, et en particulier à la simulation numérique de la dispersion des polluants atmosphériques. Elle créé et développe des logiciels et systèmes numériques pour ses clients.
  • Atmo Track, une start-up basée à Nantes qui a créé des micro-capteurs, capable de mesurer la qualité de l’air de façon très précise pour ensuite cartographier les données récoltées en temps réel.

À lire également

Plan