Droit des entreprises en difficulté

Publié le 20/10/2020

À l’heure où une multitude d’entreprises sont fragilisées par les conséquences économiques de la crise sanitaire, l’efficacité du droit français des entreprises en difficulté n’en présente que plus d’intérêt.

S’appliquant à toutes les entités commerciales, artisanales, agricoles, libérales et, de manière générale, à tous les professionnels indépendants, il offre un panel de solutions, amiables ou judiciaires, qui sont exposées dans cet ouvrage. C’est pourquoi, si celui-ci s’adresse principalement aux étudiants, dont la plupart des programmes de master en comportent l’étude, il intéresse aussi les professionnels et les différents acteurs de la vie économique.

L’ouvrage est divisé en deux parties abordant la matière en fonction des modalités de traitement des difficultés des entreprises. La première retrace les techniques de prévention et de traitement amiable ou administratif de ces difficultés. La seconde expose le régime des procédures judiciaires : sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires.Il est à jour des textes les plus récents : loi Macron du 6 août 2015 et du 18 novembre 2016, ordonnance du 22 septembre 2017, ordonnances du 27 mars et du 20 mai 2020 adaptant le droit des entreprises en difficulté aux conséquences de l’épidémie de Covid-19, tout en évoquant les dernières avancées dans le domaine des procédures d’insolvabilité européennes.

Cet ouvrage s’appuie aussi sur un examen approfondi de la jurisprudence et de la pratique judiciaire. Il en résulte la présentation d’un corpus législatif et judiciaire, construit autour de l’entreprise en difficulté, qui s’avère bien éloigné du droit de la faillite.

À lire également

Référence : LPA 20 Oct. 2020, n° 157f9, p.2

Plan
X