Plan local d’urbanisme : autorisation d’une activité aquacole et mise en place d’une dégustation

Publié le 15/02/2024

Plan local d'urbanisme : autorisation d'une activité aquacole et mise en place d'une dégustation

Un tribunal correctionnel déclare un justiciable et une société coupables, notamment, d’avoir utilisé le sol en méconnaissance du plan local d’urbanisme (PLU), les condamne à deux peines d’amende, ordonne une mesure de publication et la remise en état sous astreinte.

Le moyen ne peut reprocher à la cour d’appel d’avoir ordonné la remise en état des lieux conformément au permis de construire.

En effet, d’une part, en application des dispositions des articles L. 610-1 et L. 480-5 du Code de l’urbanisme, les infractions aux dispositions des plans locaux d’urbanisme peuvent donner lieu à mise en conformité des lieux ou des ouvrages, la seule circonstance que l’infraction porte sur l’utilisation de bâtiments de manière non conforme à celle autorisée par le PLU ne faisant pas obstacle à ce qu’une telle mesure à caractère réel soit prononcée.

D’autre part, la cour d’appel, qui était saisie des infractions consistant à avoir, en violation du PLU n’y autorisant que les activités aquacoles, dédié la partie supérieure d’un bâtiment à une activité commerciale de restauration et construit une terrasse implantée sur le domaine public maritime, n’excède pas sa saisine en ordonnant une telle mesure, dès lors que ces permis de construire, dont les préconisations n’ont pas été respectées, avaient été délivrés en application de ce document de planification et sur le fondement de l’activité d’ostréiculteur du demandeur.

Sources :
Rédaction
Plan
X