Altares : bilan 2017-2021 des cessions de fonds de commerce

Publié le 06/10/2021

Le groupe Altares a publié le 27 septembre 2021 les chiffres des transactions de fonds de commerce en France sur la période 2017-juin 2021.

Les chiffres clés

25 320 transactions ont été enregistrées en 2020 (- 10,5 %) pour un prix moyen de 198 000 € (+ 6,6 %).

La crise a accéléré une tendance à la baisse observée depuis 5 ans.

L’âge moyen des vendeurs augmente et s’établit à 53 ans : 60 % des vendeurs ont désormais plus de 50 ans.

Une baisse du nombre des transactions

Alors qu’il s’établissait au-dessus de 30 000 en 2017 et 2018, le nombre de transactions est tombé sous ce seuil en 2019 (28 291) et en 2020 (25 320).

Ce recul, déjà observé sur le 2e semestre 2019 (12 250, contre 16 040 sur le 1ersemestre), s’est encore accentué au cours du 1er semestre 2020 (11 508).

Un regain d’opérations a toutefois été observé sur la 2e partie de l’année (13 812) mais peine à se stabiliser sur les 6 premiers mois de 2021 (13 343).

Les transactions par secteur d’activité

Dans le top 5 des activités où se nouaient le plus d’échanges en 2020, on retrouve la restauration traditionnelle (4 300 reprises) et la restauration rapide (2 500). Suivent les débits de boisson avec plus de 2 300 cessions.

Au 1er semestre 2021, avec 4 415 transactions, c’est désormais le secteur du commerce qui concentre le plus grand nombre de cessions.

Une hausse du prix moyen des transactions

La diminution du volume des transactions en 2020 est contrastée par une hausse des prix de vente. Sous la barre des 180 000 € en moyenne en 2017, les affaires se sont conclues à des montants proches de 185 000 € en 2018 et 2019 avant d’approcher les 198 000 € en 2020.

Le prix de cession a même dépassé la barre des 200 000 € sur le 1er semestre 2020 avant de repasser juste sous ce seuil au cours du 1er semestre 2021.

Ce sont les pharmacies qui tirent la valorisation moyenne des fonds de commerce.

Les prix par région

L’Île-de-France concentre le plus grand nombre de transactions et les prix les plus élevés. En moyenne, sur la période 2017–2020, la région comptabilise 5 000 transmissions annuelles. Ce nombre tend toutefois à reculer (- 14,84 % en 2020). Il s’agit de la plus forte baisse régionale derrière la Corse (- 18,6 %) et le Grand-Est (- 16,1 %). L’Auvergne-Rhône-Alpes occupe la deuxième place du classement avec 3 553 transactions (- 9,5 %) en 2020.

L’ensemble des régions est concerné par une hausse des transactions au 1er semestre 2021. Les Pays de la Loire signent la reprise la plus rapide : 880 cessions ont été enregistrées, soit + 36,6 % par rapport au 1er semestre 2020. La Corse compense la forte baisse de 2020 par une augmentation de 36,1 % des transactions (83). Les Hauts-de-France arrivent ensuite avec une hausse de 30 %.

Sources :
Rédaction
Plan
X