L’IA dans le monde du travail

Publié le 06/06/2024

Le LaborIA, laboratoire de recherches visant à analyser et anticiper les conséquences de l’apparition de l’intelligence artificielle sur le monde du travail, a publié le 17 mai dernier les résultats de son enquête exploratoire. Cette enquête participe à renforcer les connaissances sur les interactions humains-machines et les enjeux d’appropriation de l’IA dans le monde du travail.

Les recherches pluridisciplinaires, menées sous l’égide du ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités et de l’INRIA, ont permis une enquête et des investigations réalisées auprès de décideurs d’entreprise. Cette démarche exploratoire a permis d’observer, échanger avec les professionnels afin de décrire et qualifier les situations de travail.

L’enquête met en évidence des résultats inédits sur les interactions humain-machine et les enjeux d’appropriation de l’IA dans le monde du travail. Elle revient notamment sur la transformation progressive des organisations et les périodes d’adaptation engendrée pour l’ensemble des individus, la nécessité de trouver un équilibre entre logique gestionnaire et logique de travail réel, ainsi que les conséquences sur le management.

Les conclusions du LaborIA Explorer ouvrent sur des recommandations pour une intégration réussie de l’IA dans le monde du travail  :

  • partir du travail réel pour penser le rôle et la place des IA ;
  • garantir la co-conception des systèmes intégrant de l’IA et organiser le dialogue en continu ;
  • mettre l’IA au service de la sécurisation des travailleuses et travailleurs ;
  • rendre les systèmes d’IA « explicables », pour permettre aux décideurs et aux utilisateurs de comprendre leur fonctionnement et de faire confiance aux résultats créés ;
  • apprendre chemin faisant. Accepter une part d’imprévisibilité dans les bouleversements produits par l’IA.

La DARES, de son côté, lance un appel à projets de recherche pour mieux comprendre l’usage de l’intelligence artificielle (IA) dans les processus de recrutement et ses effets sur la qualité des relations d’emploi. Cet appel à projets vise à encourager la réalisation de recherches portant sur l’intégration de l’intelligence artificielle (IA) dans les processus de recrutement : quelles perceptions et quels usages en ont les différents acteurs (candidats, recruteurs, intermédiaires du marché du travail…) et comment cela modifie-t-il le fonctionnement du marché du travail ? Les projets seront réceptionnés jusqu’au 27 août 2024.

Sources :
Rédaction
Plan
X