Yvelines : Journée internationale contre les violences faites aux femmes à l’université Paris-Saclay

Publié le 23/11/2022 - mis à jour le 24/11/2022 à 14H38

Le 25 novembre sera célébrée un peu partout en France la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. L’université Paris-Saclay (USVQ) et son département de maïeutique organise à cette occasion une journée ouverte à l’UFR Simone Veil-Santé.

Cette journée sera l’occasion de présenter les actions entreprises aussi bien par les pouvoirs publics que les associations d’aide aux femmes victimes de violence. Seront notamment présents de 8h30 à 17h dans le hall de l’UFR Simone Veil Santé des stands d’informations, afin d’informer aussi bien les étudiants en santé que le personnel de L’UFR qui seront présents ce jour-là.

Une présentation du violentomètre sera par ailleurs faite à cette occasion. Le violentomètre est un outil d’autoévaluation, avec 23 questions rapides à se poser, qui permettent de repérer les comportements violents et de mesurer si la relation de couple est saine ou au contraire, si elle est violente. Créé en Amérique latine, le violentomètre a été repris et adapté en 2018 par l’Observatoire des violences envers les femmes du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec l’Observatoire parisien de lutte contre les violences faites aux femmes et l’association En Avant Toute(s). Présenté sous forme de règle graduée, le violentomètre rappelle ce qui relève ou non des violences à travers une graduation colorée par 23 exemples de comportements types qu’un partenaire peut avoir. Il indique s’il s’agit d’une relation saine en vert, s’il s’agit de violences qui n’ont pas lieu d’être en orange, et les cas de danger ou demander de l’aide pour se protéger est nécessaire. Bien qu’il ait été conçu au départ pour les adolescentes et les jeunes femmes, le violentomètre s’adresse à toutes et tous, femmes et hommes quel que soit leur âge.

Cet outil constitue une véritable aide nécessaire pour faire comprendre aux victimes qu’il s’agit d’actes répréhensibles.

Par ailleurs, une exposition thématique sur « Les violences abordées dans le cinéma » illustrera le hall de l’UFR Simone Veil Santé. Cette galerie d’affiches de cinéma, prêtées par le département des Yvelines, est un témoignage saisissant des violences infligées aux femmes à travers des œuvres cinématographiques au cours des dernières décennies.

Enfin, plusieurs conférences d’experts se tiendront dans l’après-midi. Ces conférences sont ouvertes à tous.

À 12 h 30 : le docteur Jean-Marc Benkemoun, pédopsychiatre et médecin légiste au sein de l’unité médico-judiciaire des Yvelines, interviendra sur « Le rôle des soignants dans la prise en charge des femmes victimes de violences »

À 13h00 : Marielle Savina, déléguée départementale aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DDETS 78), dévelopera quant à elle, « Les dispositifs d’aide et de prise en charge des femmes victimes de violences dans le département des Yvelines ».

À 13 h 30 : Fabienne Boulard, policière et référente départementale pour les violences intra-familiales à Versailles rappellera  « Le rôle de la police dans la prise en charge des femmes victimes de violences ».

Cette journée s’inscrit dans une démarche plus globale de faire connaître au plus grand nombre les moyens mis en place par les institutions, la police, la justice et la santé afin de lutter contre ce fléau des violences faites aux femmes, car aujourd’hui encore le nombre de féminicides en France s’élève à 121 !

Informations : https://www.uvsq.fr/journee-internationale-contre-les-violences-faites-aux-femmes

Plan
X