Fine Arts Paris & La Biennale, un nouveau fleuron

Publié le 11/03/2022 - mis à jour le 11/03/2022 à 11H20

DR

La création d’un nouveau salon Fine Arts Paris avait laissé présager aux observateurs du marché de l’art que c’en était fait de la Biennale des antiquaires. Cette dernière était devenue exsangue face à la concurrence menée par la Tefaf Maastricht et d’autres manifestations montantes comme la BAFA à Bruxelles, et encore à cause des dissentions internes au sein du SNA, le Syndicat national des antiquaires. Le SNA avait tenté d’annualiser la Biennale, ce qui philologiquement était une faute de syntaxe et commercialement une erreur de stratégie. Pendant ce temps, la Fine Arts, lancée par un groupe de marchands, montait en puissance grâce à des exposant sages et compétents, ne cherchant pas à briller plus que de raison.

La dernière « Biennale annuelle », organisée il y a quelques semaines au Gand Palais Éphémère, n’a pas rempli les espoirs que le SNA y avait mis. Les mêmes observateurs du marché de l’art, y ont vu une chronique de mort annoncée. Ce qui était pour le moins dommage, la Biennale des antiquaires de Paris, établie depuis 1962, avait en effet tenu le haut du pavé durant toutes ces décennies jusqu’à la dernière, qui s’étira en longueur jusqu’à chuter. Adieu cette manifestation mondaine qui permettait de contempler – et acquérir – les plus beaux objets d’art patiemment réunis par les marchands.

Il ne faut jamais désespérer. Fine Arts Paris et la Biennale des antiquaires viennent d’annoncer leur alliance. Ce rapprochement a été réalisé à l’initiative de la RMN-Grand Palais. Il répond selon cette organisation à « une attente des amateurs d’art, des exposants et des journalistes, un public qui a envie de se retrouver sur un événement unique et de qualité ». La première édition de cette nouvelle entité se tiendra au Carrousel du Louvre, du 8 au 13 novembre 2022, avant de rejoindre le Grand Palais Éphémère en novembre 2023, puis le Grand Palais à partir de novembre 2024. « La récurrence du mois de novembre permettra à l’événement de s’installer dans le calendrier international des foires et salons », assurent les organisateurs.

Le marché de l’art bouge. On attend avec impatience le Salon du dessin, dont la 31e édition se déroulera du 18 au 23 mai 2022, au sein du Palais Brongniart, l’ancienne Bourse. Les amateurs moins classiques visiteront au Carreau du Temple, du 19 au 22 mai 2022, le Salon du dessin contemporain (Drawing Now Art Fair), ainsi que toutes les manifestations satellites. Les amateurs d’art contemporain verront, du 16 au 19 juin 2022, sous le Grand Palais Éphémère, Art Basel qui, d’un trait, a effacé la Fiac. Il convient de reconnaître que cette dernière foire s’essoufflait et aurait mérité un dépoussiérage. Fine Arts Paris & La Biennale, le Salon du dessin, Drawing Now Art Fair, et Art Basel sont autant de fleurons qui illumineront Paris.

Plan
X