Maman & célèbre

Publié le 09/04/2021 - mis à jour le 12/04/2021 à 9H18
Les enfants sont rois / Gallimard

Le dernier roman de Delphine de Vigan, Les enfants sont rois, paru aux éditions Gallimard, pourrait commencer comme un conte, cruel, mais un conte. D’ailleurs, il y est beaucoup question de fées…

Il était une fois, une maman fée, qui voulait le plus grand bien pour ses enfants. Une maman qui rêvait de gloire, d’argent, de célébrité pour ses petits, car « chez nous les enfants sont rois », mais tout cela à quel prix ?

Mélanie Claux a grandi avec pour référence culturelle la téléréalité, et notamment la première d’entre elles, celle qui a certainement marqué son adolescence et a forgé son caractère et son âme sensible, « Le Loft », voyant en la gagnante de la première saison, Loana, le comble de la réussite…

Clara Roussel a grandi entourée d’amour, avec des parents investis dans la défense des droits civils et des libertés publiques. Elle est aujourd’hui flic à la Crime, procédurière exactement, et elle aime son travail et tout ce qu’il implique dans la résolution des crimes et délits.

Ces deux femmes ont presque le même âge, des références communes, mais elles n’ont absolument pas les mêmes aspirations ; quand l’une rêve de gloire, l’autre souhaite rester dans l’ombre et savoure l’anonymat que lui impose son rôle dans les enquêtes qu’elle mène. Pourtant le destin va les réunir, et elles vont être confrontées à ce qu’il y a de plus dur pour une mère et pour un flic : l’enlèvement d’une enfant…

Delphine de Vigan nous plonge dans une histoire qui commence en 2019 et traverse le temps jusqu’à 2031. À travers ce récit, nous plongeons dans le monde de la téléréalité et des réseaux sociaux, entre vie familiale surexposée et pratiques commerciales que l’on tente d’encadrer, c’est le rêve de toute une génération que l’auteur tente de déconstruire.

Comment devenir célèbre quand on n’a aucun talent ? En s’exposant et en faisant rêver ; finalement en étant plus forts que d’autres pour vendre du rêve… N’est-ce déjà pas du talent que de savoir se mettre en scène ? Mais quels sont les effets sur le long terme pour ces enfants exposés aux yeux de tous, face à la jalousie et à l’amour supposé d’un public qui en demande toujours plus ?

Ce récit entre réalité et dystopie nous brosse un portrait de cette génération de mères qui se veulent à la pointe de la réussite sociale via les réseaux sociaux et dont la réussite passe par le nombre de followers et les « likes » générés sous des « posts » aussi éphémères que sponsorisés. Entre aujourd’hui et demain, Delphine de Vigan raconte le quotidien d’enfants stars d’internet mais tente également d’alerter sur des pratiques peu encadrées comme les chaînes familiales sur Youtube.

À la lecture de ce roman, certains pourraient trouver le propos pessimistes, mais bien au contraire, il ne fait que mettre en lumière un phénomène croissant qui est loin d’être anecdotique, les chaînes de télévision grand public reprenant elles aussi ce filon.

Combien de vocations vont naître de ces programmes ? Combien de mères-fées se transformeront une fois le succès approché en mère-ogre ? Le tout au détriment de l’anonymat d’enfants qui n’ont rien demandé ? Et puis finalement, si la France ne sait pas apprécier ces success stories, bien des solutions existent pour continuer à vendre du rêve formaté, que cela soit ici ou ailleurs, car on le sait, d’autres pays sont prêts à accueillir comme ils se doit ces familles stars ; la terre promise se trouve aujourd’hui à Dubaï, loin de tout impôt et de toute réglementation pour protéger les enfants… Alors oui, on peut être maman et célèbre, mais célèbre parce que mère, le conte est vraiment cruel…

Un roman que l’on ne peut que recommander. À mettre dans toutes les mains : mère, père, enfants, influenceurs ou instagrammeuses, ou non, car en plus d’être très bien documenté, il se lit d’une traite, entre polar et conte moral ; le show ne s’arrête jamais… ou presque…

LPA 08 Avr. 2021, n° 160p9, p.24

Référence : LPA 08 Avr. 2021, n° 160p9, p.24

Plan
X