Phèdre au Théâtre de la Ville

Publié le 07/07/2022 - mis à jour le 07/07/2022 à 10H41

Théâtre de la Ville

Reprise très remarquable visible du 7 au 12 juin dernier, celle de Phèdre que Brigitte Jaques-Wajeman avait présenté début 2020. Familière de Corneille plus que de Racine, dont elle n’avait monté que Britannicus il y a 15 ans, cette grande dame du théâtre a mis en scène, depuis sa première réalisation en 1974, plus d’une trentaine de pièces avec sa compagnie Pandora, fondée deux ans après avec François Regnault. Ses choix, très éclectiques, se portent aussi bien sur les répertoires classiques que contemporains et l’on est assuré d’une grande exigence et créativité.

Sa « Phèdre » est l’un et l’autre à la fois, avec ce respect de la solennité des palais et des princes, la présence des dieux et du sacré, le rythme et la musicalité de l’alexandrin et aussi une transposition dans notre temps, soulignant les impasses du désir et des passions, la fragilité des personnages face aux interdits, la fureur qui les porte hors d’eux-mêmes, l’émotion qui se glisse dans le texte quitte à le casser par des ruptures et des silences. La scénographie est élégante, dépouillée, avec un décor réduit à un mur incurvé, une grande stèle et un cube irrégulier vernissé noir comme seul accessoire. Une épure, couleur violine, un huis clos dans la pénombre qui rend le spectateur captif de l’écoute du texte. On peut certes critiquer un certain excès dans la gesticulation, la reptation, les cris, mais l’ensemble est d’une intelligence remarquable, Racine en sort rajeuni, débarrassé des contraintes de la Cour et de Port Royal ou des adaptations indigentes.

La troupe de comédiens de Pandora est épatante, tous sans exception, en tension, comme ensorcelés, entraînant le spectateur à leur suite jusqu’ à ce tableau final d’une Phèdre préraphaélite, transfigurée par la lumière crue qui pour la première fois tombe des cintres, désir de mort et d’amour enfin accomplis. En mars 2023, le Théâtre de la Ville a inscrit à son programme La Mouette de Tchekhov revisitée par Brigitte Jaques-Wajeman avec les mêmes comédiens. À ne pas manquer.

• Théâtre de la Ville, 2 place du Châtelet, 75004 Paris

Plan
X