Aux sources nouvelles du droit

Publié le 24/04/2019

L’histoire très particulière du droit japonais a fait des universitaires nippons de remarquables comparatistes.

Le présent ouvrage s’efforce de croiser leurs regards et ceux d’universitaires français afin de mieux saisir un phénomène commun à la France et au Japon : celui du renouvellement des sources juridiques.

Des perspectives historiques puis théoriques permettent d’abord une indispensable remise en contexte. Le lecteur est ainsi amené à mesurer l’impact considérable qu’ont eu l’ère Meiji puis l’adoption de la Constitution japonaise de 1946, non seulement sur le droit japonais, mais aussi sur la nature et l’évolution du concept de souveraineté.

Une approche plus contemporaine met ensuite en évidence la place grandissante que l’interprétation de dispositions, issues du droit constitutionnel national voire de droits étrangers, peut avoir dans chacun des ordres juridiques considérés.

Enfin, l’ouvrage s’efforce d’examiner l’influence des nouvelles sources du droit sur les actes des collectivités territoriales, dont l’importance sur le long terme, en France comme au Japon, va croissant.

Cécile Guérin-Bargues est professeur de droit public à l’université Paris Nanterre.

Hajime Yamamoto est professeur de droit à l’université de Keio.

LPA 24 Avr. 2019, n° 144h4, p.2

Référence : LPA 24 Avr. 2019, n° 144h4, p.2

Plan
X