Crabe Royal et Bar du Bouillon

Publié le 09/11/2018

Pattes de crabe au naturel

DR

Bouchées façon dimsum au crabe royal

DR

Voici deux établissements connus de la capitale, populaires auprès des touristes notamment par leur mention fréquente dans les guides.

Il est idéal d’y prendre un repas complet, mais nous les recommandons davantage pour une halte rapide. Poissons ou mieux crabe royal du Kamtchatka, contre vins de tout l’Hexagone associés à quelques plats : à vous de choisir !

Sur la place de la Madeleine, Crabe Royal est une institution très iodée autour du crabe du Kamtchatka, un crabe géant de la mer de Barents.

Crabe Royal

Dès le début, attaquez le crustacé avec des rillettes, un tarama ou des rouleaux de printemps au crabe (12 €) ; à moins, s’il ne fait encore chaud, d’un gaspacho au crabe (14 €). Plus diversifiés, les ceviches peuvent être au crabe, au bar ou au dos de saumon (de 19 à 24 €) et là encore, c’est une grande fraîcheur iodée en bouche qui domine !

En plat principal, le roll ou le burger constituent des sandwichs premium aux environs des 17 à 18 € ; mais le plus intéressant à tester est la patte de crabe chaude. Elle peut être préparée de trois manières différentes : naturelle, gratinée dans une sauce crémeuse ou caramélisée au miso. Pour goûter vraiment le crustacé, le naturel – avec un simple filet d’huile d’olive – est ce qui est le plus approprié (26 €).

Vous pouvez finir sur cette note iodée et vous abstenir de dessert (tarte au citron classique) pour une addition moindre.

Le Bar du Bouillon

Rue Racine, le Bouillon Racine est une institution centenaire et classée monument historique. Tant pour les habitants du VIe arrondissement de Paris que pour les étrangers, le Bouillon Racine est un bistrot authentique comme il en existait autrefois.

Son petit frère vient de naître : le Bar du Bouillon. C’est un bar à vins avec nécessairement une belle carte de vins et quelques tapas, type foie gras de canard maison (12 €), jambon blanc truffé (8 €), Comté de 24 mois (8 €) ou pâté en croûte (7 €).

Testés au verre, vous pouvez sans hésiter essayer le Lirac Comtesse Madeleine Château de Montfaucon à 7,50 €, le 5 cru classé en Haut-Médoc le Château Camensac à 13,50 €, le champagne Philipponnat Royal Réserve Rosé à 13 € ou le rosé de La Sapinière à 6 € le verre.

Il y a bien sûr plus de choix si vous prenez une bouteille… Sur un rouge, le jambon de bœuf Cecina de Leon affiné 12 mois est une intéressante découverte (9 €) ; alors que le rosé se mariera bien avec la raviole de crevette dans son bouillon gingembre/crustacés (7 €). Un blanc conviendra aux Saint-Jacques de Port-en-Bessin snackées et purée de céleri à la truffe (12 €).

LPA 09 Nov. 2018, n° 140k8, p.13

Référence : LPA 09 Nov. 2018, n° 140k8, p.13

Plan
X