Droit constitutionnel et institutions politiques

Publié le 07/09/2016

Droit constitutionnel et institutions politiques, publié par les éditions LGDJ, est avant tout un manuel qui expose de façon synthétique et aussi claire que possible l’ensemble des connaissances indispensables à un étudiant de première année de Licence ou d’un Institut d’études politiques.

Il permet à ses lecteurs de participer efficacement aux travaux dirigés et de se présenter dans les meilleures conditions à l’examen.

Pour permettre une maîtrise des notions essentielles de la discipline, il offre une vision classique du droit constitutionnel et des institutions politiques en France et dans les principaux États étrangers.

Pour permettre une réflexion sur les évolutions importantes du droit constitutionnel, il accorde une place aux débats qui sont aujourd’hui au cœur des réflexions sur les institutions et les droits des citoyens.

Il en est notamment ainsi des évolutions politiques nationales, des enjeux juridiques des grands mouvements géopolitiques et surtout des mutations qui affectent, la démocratie, la souveraineté des États et le rôle des juges.

Il est à jour au 15 juillet 2016.

Philippe Ardant a été professeur émérite de l’université de droit, d’économie et de sciences sociales Panthéon-Assas (Paris II), dont il a été président de 1993 à 1997. Il a enseigné aussi à l’Institut d’études politiques de Paris. Il a créé en 1977 la revue Pouvoirs. Il a assuré des fonctions diplomatiques en Chine et au Maroc et a été président de l’Institut du monde arabe à Paris de 1981 à 1985.

Bertrand Mathieu, professeur à l’École de droit de la Sorbonne (Paris I), dirige le Centre de recherches de droit constitutionnel. Vice-président de l’Association internationale de droit constitutionnel, président émérite de l’Association française de droit constitutionnel, il a été membre du Conseil supérieur de la magistrature et de diverses commissions chargées de préparer la révision de la Constitution. Il dirige la revue Constitutions.

 

À lire également

Référence : LPA 07 Sep. 2016, n° 120g4, p.3

Plan
X