Le prince mystère de l’Arabie

Publié le 30/11/2018

DR

C’était bien avant l’affaire Khashoggi… Christine Ockrent avait alors déjà perçu que, derrière ce prince propulsé sur le trône de manière inattendue et au fi de la tradition dynastique – ce qui pourrait déjà être en soi un mystère vite levé – beaucoup de questions demeurent…

Il y a longtemps que l’auteur connaît l’Arabie Saoudite. À l’époque, le roi Fayçal ne lui offre que son profil durant une interview car elle est une femme. L’Arabie Saoudite est une partie du propos : a-t-elle changé depuis ? Depuis l’arrivée en trombe de ben Salman, qui a promis un nouveau pays, de nouvelles mœurs et un islam modéré au pays d’Al-Qaïda et de Daesh.

Christine Ockrent va alors traquer le mystère de cet homme nouveau. Mirage ou réalité ?

Christine Ockrent, en chapitres bien ciselés et efficaces, trace le portrait du nouvel homme fort. Elle explique la proximité historique du pays avec les États-Unis, rappelle l’histoire de ce royaume (voir les chapitres épatants que sont « Game of Thrones » et « Au pays de l’Or Noir »), les rapports du pouvoir avec les religieux, les enjeux diplomatiques, stratégiques et géopolitiques ainsi que les visées de l’Arabie Saoudite vis-à-vis notamment du Yémen, du Qatar et de l’Iran.

Le livre est épatant, non seulement par la richesse des informations distillées dans un style vif et clair mais aussi par la richesse des sources.

La journaliste, outre les entretiens qu’elle a pu avoir, a exploré de multiples sources et articles, souvent en langue anglaise, que le lecteur a le bonheur de voir cités. Facebook et internet ne sont pas délaissés.

Le propos est actualisé, si on ne se trompe pas, à juillet 2018. C’est dire combien il tombe à pic, alors que vient d’éclater l’affaire Khashoggi ! Sa lecture immédiate permet de mieux comprendre le contexte.

L’auteur finit en évoquant la figure d’un autre prince, mais de fiction cette fois-ci : le prince Salina dans Le Guépard de Visconti.

Christine Ockrent citera la fameuse réplique de Tancrède, qu’on laisse au lecteur le plaisir de (re)découvrir et autour duquel elle achève de tisser son enquête, comme elle l’écrit dans le préambule, autour de cette « figure romanesque et forcément tragique ».

LPA 30 Nov. 2018, n° 140k1, p.21

Référence : LPA 30 Nov. 2018, n° 140k1, p.21

Plan
X