Les lanceurs d’alerte : quelle protection juridique ? Quelles limites ?

Publié le 19/07/2017

Les lanceurs d’alerte occupent depuis quelques temps une place centrale dans l’actualité et suscitent un intérêt grandissant auprès du grand public et de la communauté scientifique.

Cet ouvrage collectif revient sur l’édification récente du statut du lanceur d’alerte et de son régime juridique, afin de dessiner les pistes d’évolution dans les différents domaines concernés et de tirer les enseignements des expériences étrangères notables en matière de whistleblowing.

Sont ainsi étudiés successivement : les perspectives, le cadre juridique européen, les situations juridiques nationales (l’acteur, les champs et techniques, l’interaction des alertes), regards comparés, regards institutionnels.

Points forts de l’ouvrage :

– Une étude exhaustive des lanceurs d’alerte menée par les meilleurs spécialistes.

– À jour de la loi Sapin 2 du 9 décembre 2016 créant le statut du lanceur d’alerte.

Sous la direction de Mathieu Disant, professeur à l’université de Saint-Étienne et Delphine Pollet-Panoussis, maître de conférences à l’université catholique de Lille.

LPA 19 Juil. 2017, n° 128p4, p.3

Référence : LPA 19 Juil. 2017, n° 128p4, p.3

Plan
X