Maddy’s 1906

Publié le 08/04/2019

L’hamburger « Blue Bridge ».

DR

Avec les derniers jours de froid, dépêchez-vous d’aller tester ce nouveau bistro californien et parisien : en effet, la cuisine y est excellente, mais costaude et aux antipodes de la perspective minceur printanière !

Afterwork entre amis, café de spécialité, jus detox ou food roborative : Maddy’s 1906 est un peu tout à la fois et en passe de devenir un lieu « branché » de la capitale, tout proche des Grands Boulevards, entre Bonne Nouvelle, Poissonnière et Porte Saint-Martin.

À l’intérieur du Maddy’s 1906.

DR

Le décor est agréable, avec des matières brutes, comme de beaux dessus de table en chêne massif et des murs en brique version déco industrielle.

Au programme, de quoi satisfaire les amateurs qui savent faire la différence entre un fast-food et un vrai burger !

Pas moins de 6 burgers différents avec un végétarien en supplément. Mais surtout, du pain artisanal cuit dans l’atelier Maddy’s et du bœuf limousin haché préparé sur place, des sauces maison (le ketchup n’est pas trop sucré !), et des frites croustillantes.

Nous nous sommes régalées avec l’hamburger « Blue Bridge », où le bœuf était agrémenté de stilton, de champignons à la crème et d’oignons caramélisés (15 €).

Histoire de faire « indice glycémique bas », nous avons sélectionné les frites de patate douce en remplacement des pommes de terre « allumettes ». Bien nous en a pris, car elles étaient délicieuses (4,50 €) !

Pour prolonger avec un peu de douceur, les cheese-cakes sont très tentants, avec leur belle épaisseur de crème Philadelphia et les saveurs caramel, pomme-cannelle, Oreo, et framboises chocolat blanc.

Mais tout comme pour les freak-shakes, des milk-shakes dégoulinants de coulis et de toppings, nous n’avons pas craqué ! Nous nous sommes contentées de pancakes (7 €), avec néanmoins deux accompagnements bien sucrés : du sirop d’érable et du Nutella !

Au diable donc les régimes dans cet établissement qui, par sa carte, respire le bonheur d’une cuisine anti-diète et bien américaine, qui jette au panier tous les « light » et « veggie » et « no gluten » de la terre.

Et de temps en temps, cela fait vraiment du bien !

LPA 08 Avr. 2019, n° 143y6, p.21

Référence : LPA 08 Avr. 2019, n° 143y6, p.21

Plan
X