Les sens de la privation de liberté

Publié le 15/10/2019

Les sens de la privation de liberté sont sans cesse interrogés par les évolutions sociales. Si la prison d’aujourd’hui n’a plus beaucoup de liens avec la prison du XIXe siècle, des changements peuvent aussi se faire sentir à moindre échelle, d’une loi à l’autre. Les sens d’une mesure privative de liberté (hospitalisation sans consentement, retenue des étrangers) peuvent aussi être différents selon que l’on regarde les sens qui lui sont reconnus par les autorités ou ceux qu’elle prend en pratique. Et la pluralité des sens observés conduit parfois à des paradoxes et même à des apories qui questionnent l’existence de la mesure elle-même.

La jeune recherche devrait toujours s’intéresser à la question du sens. La situation des étrangers enfermés en raison de leur situation administrative, les pratiques professionnelles des personnes intervenant dans des lieux privatifs de liberté, l’orientation des politiques pénales et carcérales, ou encore les réponses judiciaires au terrorisme, tous ces contextes envisagés soulèvent des questionnements intéressants sur les sens des mesures considérées.

À lire également

Référence : LPA 15 Oct. 2019, n° 147y1, p.3

Plan