Olivier Cousi et Nathalie Roret remportent le bâtonnat de Paris

Publié le 11/12/2018

Au terme du second tour de l’élection du futur bâtonnier et vice-bâtonnier du barreau de Paris, c’est le binôme Olivier Cousi et Nathalie Roret qui a été désigné par les avocats parisiens pour succéder dans un an, le 1er janvier 2020, à Marie-Aimée Peyron, l’actuel bâtonnier de Paris et à Basile Ader, son vice-bâtonnier.

Ils remportent cette élection face au binôme Carbon de Seze et Nathalie Dubois, en obtenant 5 695 suffrages sur les 10 052 suffrages exprimés, soit 56,65 % des voix.

Ce scrutin auquel étaient conviés les 30 845 avocats électeurs du barreau de Paris est d’importance car il s’agit d’élire les représentants du 1er barreau de France. La France compte 64 000 avocats répartis sur le territoire dans 164 ordres. À lui seul, le barreau de Paris – qui a été créé au XIIIe siècle – représente donc un peu moins de la moitié de la profession. Le bâtonnier de Paris occupe la 53e place dans l’ordre de préséance français.

Le bâtonnier est élu pour deux ans. S’il n’est pas immédiatement rééligible, rien n’interdit qu’il se représente, mais ce n’est pas l’usage à Paris. Le bâtonnier organise l’élection de son successeur 1 an avant la fin de son mandat. Au 1er janvier 2020, Olivier Cousi, avec son vice-bâtonnier Nathalie Roret, auront le rôle de représenter les avocats parisiens, d’assurer la discipline mais aussi de promouvoir les activés de l’Ordre, tant en direction des institutions et du public qu’auprès de ses confrères.

Olivier Cousi est avocat au barreau de Paris depuis 1985. Diplômé de Sciences Po et de l’Institut Français de Presse, il est associé chez Gide depuis 1993 pour créer l’activité droit de l’audiovisuel et médias, qu’il anime en l’étendant au droit des télécoms au début des années 2000, puis au droit de l’internet et des nouveaux médias.

Il plaide régulièrement en droit de la propriété intellectuelle et en droit de la presse. Il est le conseil régulier d’entreprises internationales de médias ou télécoms.

Il a été membre du Conseil de l’Ordre de 2006 à 2008, chargé par le bâtonnier Yves Repiquet de la création du CAMPUS de la formation continue des avocats et est également président de l’Alliance des avocats pour les droits de l’Homme (AADH) et membre du Conseil d’administration et soutien d’Action sécurité éthique républicaines (ASER).

Nathalie Roret est avocate au barreau de Paris depuis 1989. Elle est associée du cabinet Farthouat Avocats depuis 1997. Pénaliste, elle intervient en droit pénal des affaires, santé publique, environnement et cyberdélinquance.

Sa pratique des gestions de crise et des stratégies de prévention des risques et des programmes de conformité – Sapin 2 et Enquêtes internes – est reconnue.

Formée aux modes alternatifs de règlement des différends, elle intervient régulièrement comme médiateur. Membre du bureau du Conseil national des barreaux (2015-2017), et membre du Conseil de l’Ordre (2010-2012), elle est désormais membre du Comité d’éthique du barreau de Paris depuis 2015.

Ce second tour a également permis le renouvellement du tiers des membres du Conseil de l’Ordre. Pendant 1 an, Olivier Cousi et Nathalie Roret siègeront donc à ce Conseil, aux côtés de Marie-Aimée Peyron et Basile Ader, afin de se préparer aux fonctions de bâtonnier et vice-bâtonnier qu’ils exerceront de plein pouvoir à compter du 1er janvier 2020.

X