Premiers entretiens du Grillenbreit

Publié le 05/10/2018

Le 23 novembre prochain, le Centre européen de recherche sur le risque, le droit des accidents collectifs et des catastrophes et l’université de Haute-Alsace organisent les « Premiers entretiens du Grillenbreit ». Il s’agit d’une table ronde sur le thème « La mémoire industrielle facteur de prévention du risque ».

Programme :

Désindustrialisation et fabrique du futur : les enjeux de la mémoire industrielle

Éthique, mémoire industrielle et société : quelles responsabilités à très long terme ?, par Fanny Bazile, agrégée de philosophie, stratégie internationale, CEA.

Risque, territoire, public : quelles interactions pour quelle mémoire ?, par Eleni Mitropoulou, sémiotique de la communication, UHA, CRESAT.

Les enjeux de l’intelligence artificielle, par Jing Shao-Wang, maître de conférences en psychologie, UHA, CHART.

Capitalisation et transmission des savoirs et des données

Regards croisés d’experts. Participants : Alain Rollet, liquidateur amiable des mines de potasse d’Alsace, Marc Tramond, juriste en droit de l’environnement industriel, consultant éditeur (éditions Gavrinis 360), Marc Léger, conseiller juridique, CEA, président de la section française de l’AIDN, Bruno Cahen Daher, vice-président Nuclear Services development, Emmanuel Cantele, DREAL Est, adjoint au chef du pôle risques chroniques, service prévention des risques anthropiques.

– La mémoire industrielle à très long terme : générations futures et démantèlement nucléaire

Nucléaire : un droit « hors normes » ?, par Thomas Schellenberger, maître de conférences en droit, CERDACC.

Panorama réglementaire : le droit confronté au long terme, par Guillaume de Rubercy, avocat associé, Carbonnier Lamaze Rasle & associés.

La sortie de l’Allemagne de l’énergie nucléaire – défis et perspectives, par Marc Ruttloff, Gleiss Lutz Hootz Hirsch PartmbB Rechtsanwälte.

– Focus sur le démantèlement nucléaire

Paticipants : Elvire Charre, directrice déléguée du CNPE de Fessenheim, Jean-Noël Dumont, coordinateur du programme Mémoire, Agence nationale des déchets radioactifs, ANDRA, Lydie Evrard, commissaire à l’Autorité de sûreté nucléaire, ASN, Benoît Gall, université de Strasbourg, faculté de physique et ingénierie, institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC), Gilles Giron, directeur des projets de déconstruction et gestion des déchets, EDF, Valérie Pontier, direction recherche et développement, PVSI pôle démantèlement.

LPA 05 Oct. 2018, n° 139t7, p.2

Référence : LPA 05 Oct. 2018, n° 139t7, p.2

Plan
X