Les Français de l’étranger comme catégorie politique

Publié le 31/03/2021

Quels liens les expatriés français entretiennent-ils avec leur pays d’origine, quelle place occupent-ils dans la vie politique nationale alors que cette émigration se développe et que sa banalisation génère un intérêt croissant ?

Croiser les perspectives entre histoire, droit, science politique et anthropologie permet de montrer comment sont conciliées, au fil du temps, nationalité et résidence hors du territoire national.

La construction des Français de l’étranger comme catégorie politique est mise en évidence lors des deux guerres mondiales, de la décolonisation, de la montée en puissance de la concurrence internationale et de la mondialisation.

Aujourd’hui, les relations sociales et politiques, locales et transnationales, réelles et virtuelles, que ces Français vivant sur les cinq continents entretiennent avec leurs élus les font entrer dans la vie politique nationale, suivant des formes sujettes à de régulières réinventions. Ces rapports permettent d’intégrer à la fois le dépassement du territoire et l’autoperpétuation de l’État.

Prix de thèse 2019 de l’Assemblée nationale.

Marie-Christine Peltier-Charrier est anthropologue, chercheure associée à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain de l’EHESS-CNRS.

À lire également

Référence : LPA 31 Mar. 2021, n° 160n2, p.2

Plan
X