Mémoires des origines et stratégies de légitimation du pouvoir

Publié le 03/11/2020

L’imaginaire du pouvoir, sa représentation ou sa mise en scène, pour ne pas dire sa « théâtralisation », constitue un thème d’études et de recherches majeur qui rejoint la grande question de l’identitaire.

Cet imaginaire a des initiateurs, dont l’identification varie selon les temps et les lieux – l’élite, les clercs, maîtres de la culture et du sacré – et des vecteurs : le droit et les traditions, la littérature officielle ou populaire, la mémoire.

Cette publication met en lumière la mise en scène des stratégies de légitimation du pouvoir, initiées par les acteurs eux-mêmes ou par ceux qui, de l’extérieur, se donnent pour mission de justifier leur action. La thématique est donc très actuelle.

La qualité des auteurs, ainsi que la part très importante consacrée aux expériences étrangères, donnent à cet ouvrage un caractère exceptionnel dans une thématique riche et, jusqu’à aujourd’hui encore, peu fouillée. La démarche comparative, ainsi que le champ chronologique très étendu des contributions, lui confèrent une place à part dans le champ de la recherche en histoire du droit.

À lire également

Référence : LPA 03 Nov. 2020, n° 157m5, p.3

Plan