Appel à candidatures pour l’installation de services de finances publiques dans des communes périurbaines

Publié le 29/10/2019 - mis à jour le 29/10/2019 à 11H53

Afin de relocaliser des services de la Direction générale des finances publiques en dehors des grandes métropoles régionales, un appel à candidatures a été lancé le 17 octobre dernier. Les communes qui souhaitent accueillir ces services administratifs ont jusqu’au 29 novembre prochain pour candidater.   

©AdobeStock/Seventyfour

 

Le 17 octobre 2019, le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a lancé une démarche inédite, un appel à candidatures destiné aux communes souhaitant accueillir des services de finances publiques. L’objectif est de relocaliser des administrations, actuellement situées dans les métropoles, vers des territoires ruraux et périurbains. Pour le gouvernement, il s’agit de répondre à la dévitalisation des territoires et de rapprocher les administrations des citoyens. Les collectivités ont jusqu’au 29 novembre prochain pour s’inscrire.

Un comité de sélections examinera les candidatures selon plusieurs critères reposant sur l’insertion des agents de la Direction générale des finances publiques et de leur famille dans la commune et sur les conditions de travail dans les locaux. Près de 3 000 emplois sont concernés au total. « Cette réforme est positive pour tout le monde : pour les communes qui accueilleront une nouvelle activité, pour l’administration avec des locaux moins chers que dans les grandes métropoles, et pour les agents, sur la base du volontariat, qui peinent à se loger dans les grandes métropoles et font parfois 2h de transport par jour pour se rendre sur leur lieu de travail », a déclaré Gérald Darmanin.

Afin de garantir la qualité des missions, les services seront constitués d’une quinzaine à une cinquantaine d’agents par ville d’implantation, seules quelques dizaines de communes pourront donc être retenues. Les transferts se réaliseront progressivement et annuellement. Selon le ministère, des premières candidatures devraient être retenues début 2020.

 

Plan