Val-de-Marne (94)

La préfecture du Val-de-Marne fête ses 50 ans

Publié le 31/01/2022 - mis à jour le 01/02/2022 à 16H25

Le 18 novembre 1971, le président Georges Pompidou inaugurait le bâtiment de la nouvelle préfecture du Val-de-Marne. 50 ans après, la préfecture commémore l’événement. À cette occasion, un arbre a été planté, un ginkgo biloba, seul arbre à avoir survécu à la bombe atomique à Hiroshima. Tout un symbole !

« Nous avons souhaité planter un arbre très résistant, connu pour être le seul à avoir repoussé au Japon à Hiroshima. C’est un des arbres les plus vieux du monde. Nous souhaitions montrer que les services publics étaient solides, qu’on devait assurer la continuité et qu’on pouvait compter sur nous », explique Sophie Thibault, préfète du Val-de-Marne. Ce ginkgo biloba a été planté dans les jardins de la préfecture, hôtel du département, en présence de Laurent Cathala, maire de la ville de Créteil. Une plaque a été dévoilée à son pied. Sophie Thibault, arrivée il y a moins d’un an à son poste, n’a pas échappé au côté « spectaculaire » de la préfecture. « Quand vous arrivez pour la première fois à Créteil, le bâtiment est imposant, majestueux. Il ne laisse pas indifférent. Il est aussi attractif à l’intérieur qu’à l’extérieur », raconte la préfète. Il faut dire qu’à Créteil, la préfecture se retrouve même sur les cartes postales. Symbole des villes nouvelles des années 1970, les murs sont partagés avec une partie des services du conseil départemental. C’est pourquoi, la célébration du cinquantième anniversaire a été organisée conjointement avec le président du Val-de-Marne, Olivier Capitanio, le 18 novembre 2021.

Au cours de cette journée ensoleillée, une exposition a également été inaugurée le long des grilles. Installée le long de la promenade autour du lac de Créteil, elle retrace l’histoire de sa construction.

Paul Camous, premier préfet du Val-de-Marne

Situé au sud-est de Paris, le Val-de-Marne est surnommé le « département de l’eau » en raison de ses liens avec la Seine et la Marne. On y recense également de nombreux ruisseaux et rivières.

Ce département est né à la suite de la loi du 10 juillet 1964 qui réorganisait la région parisienne avec la création de six nouveaux départements, dont le Val-de-Marne. 980 000 personnes l’habitent à l’époque.

C’est le 19 septembre 1964 que Paul Camous est nommé préfet délégué du Val-de-Marne conformément au décret du 18 septembre 1964 qui prévoit la nomination de préfets dans les nouveaux départements. Les archives départementales précisent : « Paul Camous s’installe dans un premier temps boulevard Morland à Paris dans des locaux de la préfecture de la Seine avant de déménager, le 1er juin 1965, à Créteil, nouvelle cité administrative du département. La préfecture provisoire est alors localisée dans une propriété acquise par l’État : le Château des Mèches ». Le haut fonctionnaire a alors pour mission de « faire connaître et reconnaître la réforme » de juillet 1964 en insufflant « une conscience collective ».

1971, inauguration de la préfecture

La mise en place des structures administratives a duré 3 ans, de 1964 à 1967. Cette période de transition a permis de faire naître officiellement le département. Il n’est cependant devenu une collectivité à part entière que le 1er janvier 1968. Cette année-là, la ville de Créteil est choisie pour accueillir le futur siège de la préfecture du département. L’architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, Daniel Badani, a alors la charge de sa conception sur une parcelle de quatre hectares constituée de jardins et d’un vaste plan d’eau. Il imagine une architecture originale sur neuf niveaux de 180 mètres de long, mettant à l’honneur le verre, l’acier et le béton. Ce style minimaliste, privilégiant des structures massives et des formes géométriques répétées à l’identique avec des matériaux « bruts » s’inscrit dans le brutalisme, un style architectural issu du mouvement moderne. À Créteil, ce style connaît son apogée entre 1950 et 1980 et se révèle, par exemple, dans les fameux Choux, conçus en 1974 par Gérard Grandval. Nombreux sont les artistes internationaux à avoir travaillé avec l’architecte sur ce projet d’envergure ; Philolaos, Bengt Olson, Albert Féraud… Daniel Badani a ensuite travaillé sur les bâtiments des archives départementales du Val-de-Marne de 1972 à 1974 et du Palais de justice de Créteil, de 1976 à 1978. Le 18 novembre 1971, les travaux sont terminés. L’inauguration est organisée en présence du président de la République, Georges Pompidou, à l’occasion du 10e anniversaire du district de la région parisienne. Loin d’être isolé, le bâtiment a été volontairement implanté au cœur même du futur centre urbain.

Durant ces cinquante années de vie, la préfecture a également servi à de nombreux tournages de films. Récemment, on peut citer certains épisodes de la série Le Bureau des légendes ou encore le long métrage Boîte noire sorti en 2021.

« L’exposition visible devant la préfecture marque le début d’un cycle d’actions pour fêter ce cinquantenaire », dit Sophie Thibault. Elle poursuit « Un cycle de conférences sur l’histoire de la préfecture est également prévu, avec pour sujet la construction du bâtiment, en présence d’architectes, mais également sur la succession des préfets qui ont pu y vivre et y travailler. D’autres événements pourront avoir lieu, selon les propositions et en y associant des habitants du département ».

X