Cézanne retrouvé

Publié le 25/02/2022 - mis à jour le 25/02/2022 à 10H54

Ce dessin de jeunesse de Cézanne, Le Soldat et Vieille femme, est estimé 20/30 000 €.

Ivoire Reims

Le visage de Paul Cézanne nous est naturellement connu grâce aux photographies et à ses autoportraits. On en connaît près d’une cinquantaine, peints, dessinés ou croqués dans les esquisses de ses futures toiles. C’est presque un jeu. Nous savons le reconnaître dans Le déjeuner sur l’herbe et dans Pastorale, mais également dans différentes études, dont l’une avec un Portrait de Goya. Qu’il soit nu-tête ou coiffé d’un chapeau en feutre ou en paille, d’une casquette ou d’un béret, mieux encore d’un turban, il apparaît comme un personnage « énergique, bien en chair et peut-être rusé », comme le souligne Pavel Machotka, auteur de plusieurs ouvrages consacrés à Cézanne, considérant l’autoportrait, daté d’environ 1895, conservé dans une collection privée. Cézanne mesurait 1m75, il parlait fort, mais il était très timide, « pudique jusqu’au malaise », disait Émile Zola ; il était aussi sujet à de brusques colères. Selon Auguste Renoir : « Cézanne ressemblait à un hérisson. Ses mouvements semblaient limités par une invisible carcasse extérieure ; sa voix également. Les mots sortaient prudemment de sa bouche, marqués d’un invraisemblable accent aixois, un accent qui n’allait pas du tout avec les manières contrôlées, exagérément polies. Ce contrôle craquait parfois. Il proférait ses deux injures favorites, châtré et jean-foutre » !

Les peintres, à leur tour, ont brossé le portrait de leur ami Cézanne qui savait quand il le pouvait se montrer généreux avec eux. Pissarro le premier. Un Portrait de Paul Cézanne a été adjugé 550 €, à Drouot, par la maison Jean-Marc Delvaux. Pierre Renoir, mais cela ne compte pas, a réalisé un portrait de Cézanne d’après son autoportrait. Considérant le dessin de jeunesse retrouvé récemment, Le Soldat et Vieille femme, on peut se demander si le personnage n’a pas l’air du peintre lui-même. Ce n’est qu’une supposition sans fondement, mais elle est séduisante…

Ce dessin sera mis en vente par Ivoire-Reims avec une estimation de 20/30 000 €. Ce dessin double face présente au recto Paysage au calvaire, réalisé par Marie Cézanne, sœur cadette de Paul, et porte une inscription manuscrite au crayon : « Le dessin ci-contre est un dessin original de mon grand-père Paul Cézanne/Jean Pierre Cézanne (sic) ». Cette feuille, datée d’environ de 1856, provient d’un carnet contenant à l’origine 18 feuillets. Ce carnet fut acquis par les Pearlman, collectionneurs américains qui en firent don en 1962 au Bezalel National Museum devenu depuis The Israël Museum. Le carnet, incomplet à cause de son démembrement à une date inconnue, comprend 24 dessins : 12 de Paul Cézanne, 11 de Marie Cézanne et un de Rose Cézanne, leur sœur benjamine. Le feuillet présenté est l’un des six feuillets manquant du carnet.

X