Deux jours de gastronomie détox aux Étangs de Corot

Publié le 06/09/2019

Assiette d’un déjeuner détox.

DR

Voilà la rentrée qui s’annonce et après les excès de cet été pourquoi ne pas repartir sur des bases plus saines. Alors nous voilà parti pour deux jours de gastronomie détox aux Étangs de Corot.

Retour sur notre ressenti après cette expérience.

Les prémices à connaître

Avant toute chose, il faut vous préparer, vous mettre dans l’ambiance et ralentir la quantité ingurgitée deux repas avant le début de la cure.

En effet, sans information préalable, passer de votre côte de bœuf du déjeuner à un bouillon clair le soir à dîner c’est très difficile et l’estomac peut vous tirailler toute la nuit !

Une fois ce constat acquis, jeûner ne peut être que bon et toutes les religions sur la planète le recommandent pour reposer l’organisme.

En tout cas ce type de cure, de jeûne est extrêmement  » tendance ». Certains vous diront : « J’aime tellement que j’en ferai tous les ans »!

D’autres le font car il faut suivre le mouvement et surfer sur la  » branchitude » en espérant tout de même un gain bien-être. Les derniers n’adhèrent pas et repoussent aux calendes grecques ce type de repas.

Sachez aussi que le cadre est superbe, un hôtel 4 étoiles donnant sur les étangs de Ville d’Avray, que la cuisine du chef est gastronomique, ce qui est ultra frustrant, quand votre assiette ne présente qu’un bouquet de brocolis et 3 haricots verts comme unique repas !

Apprenez aussi que l’amaigrissement n’est pas forcément au bout de la cure surtout si elle ne dure qu’un week-end et que seuls des bénéfices bien-être et remise à niveau peuvent être escomptés.

Le déroulement d’une journée

Lever ultra matinal à 7h30 pour un éveil en douceur avec séance de yoga et méditation.

Petit-déjeuner frugal avec bouillons, lait d’amande ou de noisette, smoothie concombre-orange-gingembre, compote de banane, fruits secs selon la cure choisie.

Balade de 2 à 3 heures avec un coach sportif de La Pensée Sauvage et sylvothérapie en faisant des câlins aux arbres pour capter leur énergie.

Séance de 30 à 45 minutes d’étirements après la randonnée.

Déjeuner d’une assiette de poireaux, topinambours et purée de persil.

Point santé avec le naturopathe, atelier de sophrologie, de cuisine vegan…

Soin massage du corps ou du visage pour une détente globale.

Dîner succinct de bouillons et au lit après force tisanes !

Apprendre une alimentation plus « santé »

Présente lors de votre week-end ou semaine détox, une naturopathe vous enseigne les rudiments d’une alimentation plus équilibrée.

Quelques principes de base sont rappelés par Noella Marques qui aide dans ce coaching alimentaire. Une alimentation variée, végétale et vivante s’impose : légumes, graines germées et céréales à volonté, de la viande rouge 2 fois / semaine, viandes blanches et poissons de préférence, œufs et algues sans souci ainsi que les amandes et fruits secs.

Privilégiez le cru aux cuissons fortes qui tuent les bienfaits des produits ; oubliez le lait de vache pour du lait de brebis, de chèvre, de riz, d’avoine, de noisette ou d’amande.

Mangez plutôt bio et local.

Évitez les poissons blancs tels que la farine blanche raffinée des baguettes et optez pour les aliments complets type épeautre, blé ancien, sarrasin.

Apprenez la frugalité et mastiquez beaucoup et lentement afin d’atteindre plus rapidement le seuil de satiété.

En pratique

Différentes cures s’offrent à vous Les Étangs de Corot étant associés à La Pensée Sauvage, centre de cures détox, de jeûnes et de monodiètes ouvert depuis plus de 10 ans par Thomas Uhl.

Détox douceur avec 3 jus de légumes et fruits frais / jour ou détox végétale avec 3 repas de légumes et de fruits par jour comprenant le programme complet, l’accès aux ateliers, spa et un soin dans le forfait.

Comptez 860 € et 1 090 € pour une chambre single en détox douceur ; 960 € et 1 190 € pour une chambre double en détox végétale.

À lire également

Référence : LPA 06 Sep. 2019, n° 145s5, p.20

Plan