Éthique et famille

Publié le 24/05/2017

Le Centre d’éthique économique et des affaires de l’université d’Aix-Marseille organise, les 15 et 16 juin prochains, un colloque sur le thème « Éthique et famille ».

Depuis plusieurs années, sous l’effet de mutations sociologiques et de diverses réformes, la famille subit de profonds bouleversements. Elle suscite l’intérêt des médias en raison de ses dysfonctionnements supposés ou réels et de l’accent mis désormais sur l’exposition de la vie privée.

Par-delà l’environnement médiatique, le colloque « Éthique et famille » se propose d’interroger le droit de la famille en croisant des perspectives historiques et contemporaines ?

Il s’agira aussi, au plan économique, d’envisager la prise en compte de la dimension familiale dans la protection sociale, l’endettement, ou la fiscalité.

Le discours juridique et économiste sera complété, lors d’une table ronde, par des dialogues interreligieux soucieux de recréer du sens à partir des spiritualités de la famille.

Au sein de ces approches du savoir, la littérature (on le sait depuis Gide et Auriac) constitue un instrument privilégié pour observer, derrière « les portes refermées », les « foyers clos ».

Ce colloque, à vocation nationale, vise aussi à montrer le potentiel de recherche local, celui de l’université d’Aix-Marseille, sur un thème commun comme la famille, dans plusieurs disciplines : droit, économie, lettres.

L’originalité de ce colloque est d’avoir mis l’accent sur le côté pluridisciplinaire. En effet, ces questions seront examinées non seulement sous l’angle économique, puis juridique, mais aussi avec le regard des littéraires.

Programme :

Jeudi 15 juin :

— Accueil des participants et ouverture du colloque, par Philippe Bonfils, doyen de la faculté de droit et de science politique de l’université d’Aix-Marseille.

— Présentation du colloque par Gil Charbonnier, maître de conférences à la faculté de droit et de science politique, directeur du Centre d’éthique économique, codirecteur du magistère Journalisme et communication des organisations, membre du CIELAM.

— L’analyse économique de la famille : réductionnisme appauvrissant ou percée féconde ? par Serge Schweitzer, économiste, faculté de droit et de science politique.

Le regard des juristes

Président de séance : Hervé Isar, professeur à la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille, vice-président de l’université d’Aix-Marseille, directeur du Laboratoire interdisciplinaire de droit des médias et des mutations sociales.

— Le droit de la famille : une perspective historique, par Jean-Philippe Agresti, professeur à la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille, vice-président de l’université d’Aix-Marseille.

— Éthique et droit actuel de la famille, par Vincent Égea, professeur à la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille.

— Famille et liberté éducative, par Éric de Labarre, maître de conférences de droit public à l’université de Bordeaux, président de l’Institut catholique d’études supérieures de la Roche-sur-Yon.

— Table-ronde : religion et famille, animée par Jean-Yves Naudet, professeur émérite de la faculté de droit et de science politique, ancien directeur du Centre d’éthique économique de l’université d’Aix-Marseille. Avec la participation de Christophe Dufour, archevêque d’Aix et d’Arles, Jean-Marc Chouraqui, professeur à l’université d’Aix-Marseille, directeur de l’Institut interuniversitaire d’études et de culture juives, Denis Gril, professeur émérite, université d’Aix-Marseille, Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman.

Vendredi 16 juin :

Le regard des économistes

Président de séance : Dominique Augey, professeur à la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille, directrice du master Journalisme et communication des organisations, codirectrice du magistère Journalisme et communication des organisations, adjoint au maire d’Aix-en-Provence, conseiller régional Provence Alpes Côte d’Azur.

— Famille et protection sociale, par Jacques Bichot, professeur émérite à l’université Lyon 3.

— Dette publique et générations futures, par Pierre Garello, économiste, professeur à la faculté de droit et de science politique, université d’Aix-Marseille.

— Famille et fiscalité, par Jean-Philippe Delsol, avocat fiscaliste, président de l’Institut de recherches économiques et fiscales.

Le regard des littéraires

Président de séance : Michel Van Der Yeught, professeur à la faculté des arts, lettres, langues, sciences humaines, directeur de la MIRREL (Maison interdisciplinaire des ressources et recherches en langues).

— Malaise dans la famille chez Pierre Drieu La Rochelle, par Gil Charbonnier, maître de conférences à la faculté de droit et de science politique, directeur du Centre d’éthique économique, membre du CIELAM, université d’Aix-Marseille.

— Marcel Arland : en haine de la famille, par Yvon Houssais, professeur à l’université de Briançon.

— S’endetter est-il moral ? Familles endettées dans les romans de Charles Dickens, par Nathalie Vanfasse, professeur à la faculté des arts, lettres langues, sciences humaines de l’université d’Aix-Marseille.

Conclusion

Président de séance : Gil Charbonnier, directeur du Centre d’éthique économique, codirecteur du magistère Journalisme et communication des organisations.

— La famille, creuset de la formation éthique de la personne, par Jean-Yves Naudet, professeur émérite de la faculté de droit et de science politique, ancien directeur du Centre d’éthique économique et des affaires, université d’Aix-Marseille.

X