Étienne Clémentel, politique et action publique sous la IIIe République

Publié le 20/07/2016

L’université Panthéon-Assas (Paris II) organise, le 6 octobre prochain, un colloque sur Étienne Clémentel.

Étienne Clémentel est un homme politique qui a joué un rôle important lors des grandes étapes de l’histoire de la IIIe République. Député, sénateur, président des commissions financières de ces assemblées, il eût aussi d’importantes fonctions gouvernementales entre 1905 et 1925. De 1915 à 1919, il dirigea le grand ministère du Commerce et de l’Industrie qui supervisait toute l’économie nationale ; il assura la direction des négociations économiques interalliées et fut un des négociateurs du traité de Versailles. Il inspira ensuite des mutations dans les organisations socio-économiques nationales et internationales qu’il contribua à structurer.

Programme :

— Introduction par Michel Borgetto, professeur à l’université Paris II, directeur du CERSA ; et Marie-Chrstine Kessler, directrice émérite de recherches au CNRS, CERSA.

— Un homme politique et ses multiples palettes, sous la présidence d’Éric Bussière, professeur à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), titulaire de la chaire Jean Monnet d’histoire de la construction européenne.

– Un parlementaire auvergnat de stature nationale, présenté par Guy Rousseau, docteur en histoire contemporaine, professeur honoraire en classe de première supérieure au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

– Clémentel, le radicalisme et la IIIe République, présenté par Olivier Dard, professeur à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV).

– Le ministre artiste, présenté par Pierre Aarizzoli-Clémentel, directeur général honoraire du château de Versailles, et par Louise Arizzoli-Clémentel, assistant professor of art history, University of Mississipi.

— L’action publique d’Étienne Clémentel, sous la présidence de Jean-Noël Jeanneney, ancien ministre, professeur émérite à Sciences Po.

– Le ministre des colonies, présenté par Gilles Ferragu, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris Ouest Nanterre-La Défense.

– Le ministre du Commerce : faire la guerre et moderniser la France, présenté par Clotilde Druelle-Korn, maître de conférences à l’université de Limoges.

– Le « libéralisme organisé » : un programme national et international, présenté par Georges-Henri Soutou, professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV), Sciences Po, membre de l’Institut de France.

– Étienne Clémentel de la « Chaussure nationale » à la naissance de l’artisanat, organisé par Cédric Perrin, professeur agrégé, docteur en histoire, chercheur associé à l’IDHES Evry.

– Les « régions Clémentel » : débats et expériences présenté par Alain Chatriot, professeur des universités, Sciences Po.

– Sortir de la guerre : Étienne Clémentel, ministre des Finances du cartel des gauches (juin 1924-avril 1925), présenté par Aline Fryszman, docteur en histoire, professeur des classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

— Conclusion par Jacques Chevallier, professeur émérite à l’université Panthéon-Assas (Paris II), CERSA (CNRS/Panthéon-Assas).

 

À lire également

Référence : LPA 20 Juil. 2016, n° 119j4, p.2

Plan
X