La parole et l’action

Publié le 19/05/2020

De Lucien Léger à Dominique Strauss-Kahn, en passant par les révoltés de Mai 68 ou encore Véronique Courjault, Henri Leclerc, l’un des plus grands pénalistes du XXe siècle, s’est ingénié à « les défendre tous ». Après soixante ans de carrière, il livre ses mémoires et retrace plus d’un demi-siècle de combats judiciaires, politiques, éthiques, menés avec l’éloquence de l’orateur passionné et la rigueur du juriste.

La guerre d’Algérie, Mai 68, l’abolition de la peine de mort, la défense des mineurs et des paysans, la question migratoire, le terrorisme, La parole et l’action est aussi une histoire de la France post Seconde Guerre mondiale, racontée par un protagoniste engagé, souvent en première ligne.

Avec la tendresse, l’humour et la verve qu’on lui connaît, Henri Leclerc revient sur des affaires qui fascinent encore aujourd’hui, méditant sur le sens de son engagement et sur les luttes à mener demain.

À lire également

Référence : LPA 19 Mai. 2020, n° 154c3, p.2

Plan