Mode et influenceurs

Publié le 05/02/2020

Un colloque sur la mode et les influenceurs, organisé par Marie Malaurie-Vignal, professeur agrégée à l’UVSQ (Paris-Saclay), aura lieu le 2 mars prochain.

Dans une société égotique et visuelle, l’image et la présence sur les réseaux sociaux jouent un rôle croissant dans les stratégies de communication des entreprises.

Les « millennials » ont en moyenne 25 ans, créent des communautés allant jusqu’à plusieurs millions d’abonnés et leur notoriété est grandissante.

Des macro-influenceurs aux micro et nano-influenceurs avec leurs quelques milliers de « followers », ces personnalités mettent leur notoriété au service des maisons de mode. Les réseaux sociaux et les vlogs assurent une communication instantanée, communautaire et évolutive propice à la créativité des industries de la mode.

Les questions juridiques sont nombreuses : nature du contrat liant l’influenceur à la maison de mode et statut de l’influenceur, étendue et droit de contrôle sur les marques, utilisation non autorisée de photographies ou de marques, dénigrement, fraude sur le nombre d’abonnés, protection des consommateurs, etc.

Le droit du travail, le droit des marques, le droit d’auteur, les règles sur la protection des consommateurs et celles sur la publicité ou encore la liberté d’expression revendiquée par les influenceurs sont susceptibles d’être mobilisés.

L’ambition de ce colloque est de présenter l’ensemble de ces règles permettant de protéger les différents acteurs sans pour autant étouffer l’innovation.

Programme :

  • 16h30 : Accueil des participants ;

  • 17h : Propos introductifs, par Marie Malaurie-Vignal, professeur agrégée, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris-Saclay), membre du laboratoire Dante, et Valentin Le Marec, avocat au barreau de Paris, cabinet Delcade.                       

Table ronde n° 1 : Statut juridique des influenceurs

Présidence par Frédéric Galinier, directeur délégué aux affaires juridiques, sociales et institutionnelles de la Fédération de la haute couture et de la mode

  • Expérience d’une maison de mode, par Isabelle Guichot, président (CEO) de Maje, SMCP Group ;       

  • À la recherche d’un statut juridique pour les influenceurs, par Anaïs Szkopinski, maître de conférences, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris-Saclay), membre du laboratoire Dante ;

  • Influenceurs et risque de requalification du contrat de travail, par Benoît Lopez, docteur en droit, chargé d’enseignement à l’Institut des sciences sociales du travail de Panthéon-Sorbonne (Paris 1) ;

  • Enfants influenceurs : enjeux et protection, par Nicolas Fruhinsholz, responsable juridique de YouTube.

Table ronde n° 2 : Influenceurs et marques 

Présidence par Vincent Vigneau, conseiller à la Cour de cassation, professeur associé à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Paris-Saclay), membre du laboratoire Dante

  • Influenceurs et droit des marques, par Christophe Caron, professeur agrégé, université Paris-Est, avocat au barreau de Paris ;

  • La régulation professionnelle du marketing d’influence : bonnes pratiques et rôle de l’Arpp, par Magali Jalade, directrice des affaires publiques et juridiques de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (Arpp) ;

  • Entre influenceurs et annonceurs : quel rôle pour les plates-formes ?, par Nicolas Fruhinsholz ;

  • Focus : influenceurs et données personnelles, par Isabelle Gavanon, avocate au barreau de Paris, associée du cabinet Delcade ;

  • Propos conclusifs, par Véronique Magnier, professeur agrégée, université Paris-Sud (Paris-Saclay), directrice de l’IDEP.

  • 20h : Clôture.

LPA 05 Fév. 2020, n° 151k4, p.2

Référence : LPA 05 Fév. 2020, n° 151k4, p.2

Plan
X