La fiscalité du droit d’auteur et des droits voisins

Publié le 31/03/2021

Dix ans séparent le présent ouvrage de la première édition. Si les dispositions légales introduites par la loi du 16 juillet 2008 instaurant un régime de taxation forfaitaire des droits d’auteur et des droits voisins n’ont été que très peu modifiées, l’appréciation des notions d’œuvre protégée, de droits d’auteur et de droits voisins par l’administration fiscale a fortement évolué. Les premiers litiges avec l’administration fiscale sont également intervenus.

Dans la première partie de cet ouvrage, l’auteur rappelle les conditions en vertu desquelles une œuvre est protégée par le droit d’auteur ainsi que les conditions de la protection d’une prestation artistique. L’auteur s’attarde particulièrement sur la question de l’originalité et de l’expression (autrefois mise en forme) de l’œuvre. Il rappelle que les œuvres protégeables englobent également les œuvres fonctionnelles ou utilitaires, de sorte que de nombreuses professions peuvent voir leurs œuvres bénéficier de la protection du droit d’auteur.

La deuxième partie de l’ouvrage est consacrée à l’analyse du régime fiscal applicable aux revenus résultant de la cession ou de la concession de droits d’auteur et de droits voisins ainsi qu’aux revenus résultant des licences légales ou obligatoires. L’auteur analyse, en termes abordables pour tous, ce régime fiscal particulièrement avantageux, tant dans le chef du bénéficiaire des revenus que dans le chef du débiteur de ceux-ci.

À lire également

Référence : LPA 31 Mar. 2021, n° 160n3, p.2

Plan
X